-14.Les nouveaux pouvoirs

Asaka se réveilla en sueur. Enium, assit sur une pile de boites, regarda la louve. Ils s'échangèrent un regards. Les deux loups n'étaient plus sous l'emprisent des dieux. Asaka voulue demander si cela n'avait été qu'un rêve, mais elle n'eue qu'à se regarder pour constater qu'elle vait belle et bien tuer de sang froid toutes ces personnes. Loreleil. Où avait-elle encore disparue? Le couple ne prononça aucun sons. Ni, même le plus infime. Les deux loups fixait le sol. La peine ainsi que les remors vint les ronger de l'intérieur. Aya. Léo. Tout deux morts. Bien qu' Asaka et Enium fûrent extrêmement peinés de leur mort, ils n'en firent paraître a l'autre. Un silence de mort les séparaient l'un de l'autre. La louve se releva en silence et hûma l'air. Elle sentie sa propre odeur et partie dans cette direction. Enium resta là, plongé dans ses plus mauvais songes. Un vent glacial se leva. Il allait bientôt faire nuit. La furry suiva sa propre odeur et retouva son pickup entouré de dizaines de cadavres. Toujours étant obsédée par ses actes passés, elle ne regardait pas devant. La louve, perdue dans ses pensée tout comme son amoureux, avançait sur les  cadavres. Les gens qui s'était portés volontaires pour rammasser les corps la virent. Ils la pointèrent du doigt en lui hurlant de les laisser tranquille, qu'elle en avait déja suffisament fait. Cet dernière le savait. Elle était déja au courant de ses actes. Étaient-ils obliger de les lui rappller? De lui remémorrer toute cette tristesse dans son coeur. Comprenaient-ils seulement ce qui venait de se produire? Non, surement pas. Ils ne pouvaient comprendre. Ce n'étaient que de stupides humains. De tels sentiments leur sont inconus. Ils ne comprennent rien a toute la soufrance et la tristesse qui envahissait son âme. Ils lui lancèrent des cailloux. Elle se recroquevilla sur elle même et sanglotta. Ses larmes se joignaient au sang qui recouvrait son visage. De fines goutes rouges tombèrent sur le pavé. La louve hurla sa colère et sa tristesse. Elle fûe si désolée pour la mort de ses amis. Qu'avait-elle fait? Pourquoi elle? En quoi m'éritait-elle de souffrir de la sorte? Asaka se releva, toujours les larmes au visage. Elle hurla a cette bande d'abrutis de lui ficher la paix. Ceux-ci continuèrent de la huer. La louve essuya ses larmes et leur jeta un regard sombre qui les fit déguerpirent. Toujours peinée, mais plus en colère contre elle même,  Asaka entra dans sa camionette et démarra. Elle roulait tête baissée pour ne pas les voirs. Eux et leurs visages blaissants. Elle retourna chez elle et fondit en sanglots. Plusieurs heures plus tard, le loup noir arriva a l'appartement. Toujours dans un état second il alla se laver. Retirer tout se sang macculer sur son corps et ses vêtements. Ont cogna a leur porte. Asaka sècha ses larmes et ouvrit. Elle reçue un coup en plein visage. Elle referma la porte et s'assie sur le plancher. Une main sur la gifle qu'elle avait recue, elle se recroquevilla sur elle même et sanglotta. Enium sorti de la salle de bain et la prit dans ses bras. Ils restèrent ainsi durant plusieurs minutes. Ce dernier avait repris ses esprits. Bien que toujours peiné par la mort de ses amis, il ne le laissait pas savoir a son amoureuse. Il la secoua pour la sortir de son monde de regrets qui la rongeait. Il la secoua de nouveau, rien. Elle était toujours sous le choc. Il la frappa de toute ses forces. Elle tomba sur le dos. Asaka sanglotait toujours. Enium lui mordit le bras. La soufrance finit par lui remettre les idées en places. Elle se releva et laicha sa blessure. Celle-ci cicatrisa sur le fait. En fait de retours parmis le monde réel, la louve entra dans la douche et se débarrassa du sang séché qui recouvrait son corps en entier. Elle en resortie rapidement, les même vêtement sur le dos, pour ne pas oublier ses amis. Elle s'assie devant leur nouvel ordinateur. La louve se sentait plus fortes que jamais. L'autre possédé aussi. Asaka voulue faire une recherche sur les deux dieux, mais elle détruisie le clavier. Ses griffes. Ses griffes étaient incrustés dans les touches du clavier. Cet accident n'était pas du a sa force doublée par l'esprit du dieux qui la maintenait en vie, mais dûe au fait que les griffes des deux loups étaient plus longues de deux centimètres. Les griffes étaient également doublement plus tranchantes. A tel point que le simple fait de laisser sa main au repos sur la table laissait des entails de griffes profondes. Aussi profondes que les griffes elles-mêmes. Asaka se vit dans le moniteur éteint de l'ordinateur. Elle constata la longueur de ses crocs. Désormait plus long, plus pointus et plus coupants qu'avant, ses crocs pouvait broyer les os de n'importe qui en un rien de temps. La preuve avait été fait lors de son combat contre Gimmrock, cet etre si mystérieux. Le loup noir aussi avait subit cette légère mutation très meurtrière. Asaka mit quelques minutes avant de ré-apprendre a tenir un objet sans le trouer comme un fromage suisse. Elle finie par remmetre les boutons a leur place et ouvrit l'écran de l'ordinateur. Asaka entra les noms des deux dieux qui les avaient rammener du monde des morts. Son seul souvenir de cet endroit fut de voir son âmes etre muter avec elle d'un démon, probablement celui qui l'avait remit sur pied et permit d'en finir avec Mendes. Elle sortie de sa bulle et ouvrit une page. Elle lut a voix haute pour qu'Enium l'entende. Il n'avait aucunement besoin qu'elle lises a voix haute, un simple murmure aurais été suffisant pour qu'il entende, mais la voix de sa chère louve le réconfortait, il la laissa dans sa lecture et écouta avec attention chaque paroles qui émanaient de sa bouche.
-Apo, le dieux noir de la dévastation, fût crain pour sa cruautée légendaire. Son plus grand plaisr,  des plus sadique, était de mettre ses victimes en petit morceaux et de les laisser agoniser dans d'atroces souffrances le plus longtemps possible. Il avait le pouvoir de créer des halocination morbides et atroces a ses victimes. Celles-ci se voyaient faire les pires atrocités mental imaginable par le dieux. Son frère Tsulka, le dieux de la mort était plus accpeter par les humains. Ceux qui avait coiser le chemin d'Apo souhait que Tsulka vienne mettre un terme a leur soufrance. Tsulka était réputer pour son plaisir personnel, celui de tuer en un seul coup. Tous souhaitaient que le dieux de la mot les trouvent avant son frère. Tsulka n'a jamais attaqué une personne deux fois. Chaque coup qu'il portait a ses victimes était un coup fatal. Jamais il ne ratait sa cible. Son pouvoir était des plus redoutable, choisir de quoi vont mourrir ses victimes. Bien que ce pouvoir fût effrayant, il ne pouvait décider du temps de leur mort. Lui et son fère fesait toujours équipe. Tsulka décidait que les victimes mourreraient d'une attaque aux jambe et Apo n'avait qu'à infliger des domages a cet endroit pour que les individues meurent en un coup. Ce qui déplaisait le dieux de la dévastation. Pour remédier a ce problème, ils n'employèrent ce genre de tehcnique que quelques rare fois. Ils mourrèrent  ensemble emprisonnée par le sortilège  d'une Hantai. Ils en comprirent la raison de leur mort et jurèrent d'empêcher la mort des deux prochaines personnes a mourrient dans le sceau maudit qui les extermina. Certains croit que ce mythe vient.... »
Asaka n'avait aucunement besoin de continuer, elle avait les réponses qu'elle voulait. Elle et Enium était mort a l'exacte endroit ou le dieux furent sceller. Les loups avaient donc bénéficier d'une troisième vie. Le chateau avait été bâtit bien apres leur mort. Pour leur propre sécurité, et pour celle des autres, les deux loups prirent tout leur stock et l'emmenèrent au chateau. Enium télephona au service de la ville de Sendai pour mettre le courant dans leur nouvelle maison. La ville lui demanda l'adresse et le loup répondit, le chateau hanté. La personne au téléphone cru d'abord a une plaisanterie mais devina l'air sérieux de son interlocuteur. «Le service électrique de la ville sera là d'ici une heure.» lui dit l'homme au téléphone. Enium racrocha et aida Asaka a sortir les corps et nettoyer le massacre du dongeon. Ils barrèrent la porte a double tour et mit le plus gros meuble se trouvant a l'étage devant la porte. Ils brulèrent les corps. Les services électrique et téléphonique de la ville arrivèrent sur les lieux. Enium s'occupa de leur montrer le chateau. Asaka enterra les restes des corps et vint les rejoindre. Sortant de nul part, une envie folle de démembrer ces gens la fit souffrir. Elle laissa un petit cri aigüe et se prit la tête a deux mains. Elle se forca a sortir dehors. Une a l'air pure, elle se mordit violemment le bras. Son sang coullait.
Asaka se dit au plus profonds de son être;
-Calmes-toi! Arrêtes! Sa suffit! Reprends-toi espèce de conne! Tu va quand même pas tuer tout le monde sur cette planeète bon sang! Imagines quelque chose de beau...Penses a autre chose. PENSES A AUTRE CHOSE! »Asaka referma encore plus ses cros dans son bras « LAISSE MOI EN PAIX , APO! J'AI UNE VIE, JE NE VEUX PAS JUSTE TUER!»
Enium lui prit l'épaule. La louve sursauta. Toujours le bras dans sa gueule elle se tourna vers son amoureux.
-Ça va aller Asaka. Je suis là. Je crois que, contrairement a moi, tu es plus sévèrement toucher par la puissance de ton démon intérieur. Mais, ont va remédier a la suituation en temps et lieux. D'abords, ces gens vont nous installer ce qu'ont a besoin ils partiront et nous trouverons comment refouler ton envie de tuer.»
La petite gang d'ingénieur fini par finir leur boulot et Enium leur demanda combien il leur devait. Ces dernier ayant peur des deux loups qui avaient fait un carnage la nuit dernière, leurs offraient le gratuitement et partirent. Asaka licha sa plaie et entra avec le loup dans leur maison. Ils refermèrent les énormes portes derrière eux. Enium demanda a sa copine si le fait de se mordre estompait son envie de tout saccager. Il fut très heureux d'aprendre que oui, ce truc fonctionnait a merveille. Ils se mirent d'accord pour qu'advenant le ca ou se mordre le bras ne serait plus efficaces, ils se casseraient un doigts. La douleur leur enlèverait toute envie de tuer. Ensuite, ils mirent des heurent a fouiller tout le chateau. Asaka, décida de prendre l'étage du haut uniquement pour les inviters, si un jours il y en aurait. Le rez de chausser leur suffisait amplement. Avec les deux cuisines, les trois salles a manger, les deux salles de bains, les deux salons et les trois chambres, iln'avait aucunement besoin de l'étage du haut. Ils passèrent des heures a tout dépoussiérer et replacer a leur gout et, lorsque tout fut comme ils le souhaitèrent, ils se firent l'amour passionnément et finirent par dormirent.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site