-6.Les clefs

Asaka décida d'aller voir Mendes le lendemain. Pour le moment,elle se contenta de se rendre à sa chambre et d'aller voir si la guitare était là, comme l'avait fait Léo pour le costume. Elle prit l'escalier au lieu de l'ascenseur. Cela lui ferais du bien de courrir un peu. Elle courru a toute jambe et ne mis que cinquante seconde pour atteindre la porte de son étage. Ensuite elle se rendit tout bonnement a sa chambre. Comme elle s'y attendait, Léo était venu. Son odeur emplissait la pièce. Elle devait l'avoir manquer de peu puisque l'odeur était fraiche, très fraîche. Elle datait de dix minuttes au plus. Asaka regarda son lit, rien. Son armoir, rien. La cuisine, rien. Elle se résigna et voulue prendre un bon verre de lait. Elle fut toute étonnée de voir la guitare dans le réfrigirateur même si l'odeur du parfum de Léo était tout autour, elle n'aurait jamais pensée que Léo soit assez cachotier pour cacher la guitare là! Un mémo était coller dessus. Elle sorti la guitare du "Fridge" et lue le mémo. < HAHAAAAA! Tu pensait pas que j'allais ficher une guitare dans un frigo hein? J't'ai casser! Joke, j'espère qu'elle te plait. Salut et joue pas trop fort!>. Elle examina la guitare de A  à Z. Une belle guitare rouge avec des traces bleues qui tournoient sur elles-même. Ces quatre traces étaient disposer a différents endroits sur la guitare. Une, la plus grosse, sur la base. Elle était la plus grosse probablement pour cacher le petit haut-parler de la guitare qui se trouvait en son centre. La prise d'entré pour le fil se trouvait aussi dans cette marque. Face a la plus grosse marque se trouvait la plus petite. Sur la manche se trouvait les deux autres marques. Le manche.... comment décrire le manche...commençons en disant qu'il étais rouge comme la guitare mais que sur les cotés une forme comme le dos d'un requin. Cette forme commançait de la base en bleu,ensuite elle se répétait mais en rouge. Elle recommençait en bleu,après en rouge et ainsi de suite. La base n'avait aucune forme ronde. Les cotés étaient droits, et en forme de....et bien en forme de "si tu mange un coup de ça en plain visage, tu va souffrire". Une autre note se trouvait sur le dos de la guitare. <La forme inusitée de la guitare est dûe au fait que cette guitare peux te servir d'arme. Elle est conçue en conséquence que tu puisse t'en servir comme massue.> Asaka entendit la porte d'à coté ouvrir. Ce devait etre Lorelei qui entrait chez elle. Asaka eut une idée loufoque. Elle se leva et alla voir Lorelei. Elle cogna a la porte de son amie. Celle-ci répondue tout de suite.
-Heu..salut Lorelei
-Salut
-Ton armure...elle est solide?
-Impénétrable.....pourquoi?
-Ça va te parraitre niaiseux,mais je veux essayer ma guitare sans briser quelque chose.....
-Ta guitare?
-Heu...ouais...tiens lis» elle donna les deux mémos qu'elle tenait toujours dans ses mains a Lorelei. Celle-ci les lue et se mit a rire aux éclats.
-Hahahahaha.....ok...tu peux la tester sur moi,je te dirai si j'ai ressentie quelque chose après. Mais va falloir que tu teste un truc pour moi.Comme mon armure  protège mes oreils des sons qui risqueraient etre dangereux pour moi, je peux pas tester le nouvelle 'avertisseur'que j'ai créée....
-Ok, mais je te frappes avant que tu me rendes sourde!
Asaka alla chercher sa guitare et lorsqu'elle revint dans la pièce, Lorelei était coucher sur le sol. Elle dit a la louve que de cette façon elle pouvait frapper avec le plein potentiel de la guitare. Asaka se mit tout près de son amie, balança la guitare de l'avant vers l'arrière propulser son coup et lorsqu'elle fûe fin prête Asaka frappa Lorelei de toute ses forces. Le coup porter sur le son amie fût énorme. Si énorme de la plancher ne put le supporter et il s'affaissa sur l'étage du bas. Lorsque la poussière eut retombée Asaka vi son amie, le pouce vers le haut.
-J'ai ressentie le coup! Je dirais même que j'ai eue mal....un peu....
-Désolé...
-T'as pas a t'excuser, c'est moi qui t'as dit de frapper a fond! Et ne t'en fait pas pour ma chambre et les dégats, je vais m'arranger. Maintenant, essaie mon bidule.» Lorelei appuya sur son avant-bras et Asaka eut un énorme mal de tête. Quinze seconde plus tard, tout était revenu a la normal. Lorelei lui demanda si son appareil fonctionnait et Asaka lui dit que oui, même qu'elle avait faillit vomir tellement le son était "fort". Lorelei la remercie d'avoir testé son sonar. Asaka en fit autemps pour sa guitare. Elles se dirent au revoir et Asaka accrocha la guitare sur sa ceinture arrière et parti dans sa chambre. Arrivée dans sa chambre, elle se mis a jouer de la guitare durant plusieurs heures. À 1 hr 20 elle se mis au lit tout habillée et tomba dans un légé sommeil. À 6 hrs 43 elle es réveilla (décidémment, son cycle de sommeil était fichuement court) et elle se remis a jouer. À dix heures et des poussières elle décida de se rendre au bureau de Mendes pour négocier son pickup. Ne sachant pas ou se trouvait le bureau, elle demanda a Lorelei. Celle-ci lui dit qu'il se trouvait a l'avant dernier étage de l'immeuble. Asaka la remercia et partie pour le bureau, guitare au dos( elle avait un sangle pour accrocher la guitare a son épaule). Lorsqu'elle arriva devant la porte noir du bureau de Mendes, elle frappa. Ce dernier lui dit d'entrer, ce qu'elle fit juste après avoir décrocher sa guitare de son dos. En entrant dans le bureau, elle joua un petit morceau endiablé. Mendes, ignorant complètement la mélodie, demanda à la louve ce qu'elle lui voulait.
-Ce que je veux,c'est que tu me dises ce que toi, tu veux.
-De quoi tu parles? Expliques-toi!
-Personnes veux le pickup dans le garage pour la raison que tu demande quelque chose qu'il ne veulent pas faire.
-Heu.....de quoi tu....ha....haaaaaaaaaa.....tu veux le El Camino rouillé dans le garage?
-Ouais, alors dis moi c'que tu veux pour que je puisses l'avoir.
-Ce que je veux est très simple. Tu te rappelles de Charles-Henris?
-Le colosse qui a corrigé mon dernier test?
-Lui même. Tu dois le tuer. C'est simple non?
Asaka semblait tout a fait normal. Apparamment, le fait de devoir tuer quelqu'un ne l'ébranlait pas. Elle eut même un petit sourire. Mendes continua;
-Tue-le et reviens me voir. Je te donnerai les clefs.
-Ont se voit dans une heure. T'es mieux d'etre là lorsque je reviendrai.
-Commence par le tuer,ont verra pour la suite. Aller,fiches le camps.
Asaka sorti du bureau en courant. Elle ne re-ferma même pas la porte derrière elle!  Elle descendie toutes  les marches à une vitesse folle. Ne sachant pas où se trouvait C-H, Asaka alla voir la seule personne qu'elle savait ou aller pour la trouver. Au niveau U1 elle entra et courrue jusqu'à la porte numéro 12. Elle frappa la porte, sans réponse. Elle frappa plus violemment, toujours sans réponse. Alors qu'elle s'apprêtait a entrée dans son appartement, la porte derrière elle s'ouvrit et un gars dit:
-Wow, je m'attendais pas a voir se beau petit cul de si près aujourd'hui.» pour une fois que Asaka était contente d'entendre ce demeuré. Elle se retourna sur le champ et lui demanda sèchement;
-Sais-tu ou se trouve Charles-Henri?
-Si je le sais? C'est sure qu'j'le sais. Mais c'est donnant, donnant.
-Tu veux quoi?
-Toucher des seins et te pogner l'cul.
Asaka eut un large sourrire. « je lui demande ou se trouve le mec que je vais butter et lieu de me demander pourquoi je le cherches, il veux me pogner l'cul? Il est con a ce point?» S'amusa-t-elle a penser au plus profont de son être. Eurice continua;
-Si tu fais pas ce que je te demande, tu sais se qui t'attends? Tu te fais buter!
-Aller vas-y.
Eurice en profita à font. Il se fit tent de plaisir a lui tripoter les fesses et les seins! Il en bandait! Dix secondes plus tard, Asaka le frappa de plein fouet sur la machoir. Elle replaça ses vêtements sur son corps et entra dans l'appartement du perves d'Eurice.
-C'était pas dans le deal ça! T'es mortes espèce de saloppes. Attends que je dises a Mendes ce que tu viens de faire» se plaignait le petit con dans sa marre de sang.
-Espèce de petit imbécil, c'est Mendes qui m'envois!
-S'tu penses que je vais t'croire sale putain.
Asaka pris Eurice par le collet, le leva dans les airs avec un seul bras et le lança violemment sur le mur. Elle se rapprocha de son "jouet" (c'était si plaisant le frapper et le voir souffrire) et lui ordonna de lui dire ou se trouvais C-H. Eurice lui dit d'aller se faire foutre.
-Tu l'auras voulu sale pédé.
Elle le prit par la tête et lança contre un autre mur. Eurice saignait de la tête. Une mer de sang coulait de son front. Son nez était un fleuve de sang. Elle le prit par les cheveux et lui dit dans une rage surpuissante;
-T'as une émoragie interne. D'ici deux petites minutes t'es mort,enfoiré. Mais en deux minutes j'ai tout le temps de briser tout tes os. Alors, OÙ EST CHARLES-HENRI?
N'enttendant aucune réponse elle brisa le fémur de la jambe gauche d'Eurice. Il se mit a crier sous l'impact du poing d'Asaka sur l'os. La fracture le faisait souffrire énormément aussi. Il fit par dire a cette folle furieuse ce qu'elle voulait entendre.
-Merci du con. En passant, tu mourras pas, t'as juste a mettre de la glace sur ton front et tout est O.K. ! Salut l'pédé.» Dit Asaka en sortant de la pièce sans fermer la porte. Elle courrait a toute jambe j'usqu'au niveau le plus bas. Si elle courrait, ce n'était plus pour la forme, mais bien  parce que l'ascenseur était occupé. Arrivée a destination, elle tenta d'ouvrire la porte mais elle était barrée. Elle la défonça avec la guitare et entra. Charles-Henris la dévisaega. Il n'eut pas le temps de dire un mot ou de faire un geste qu'il fut frappé de plein fouet par la guitare et projeté sur le sol complètement au fond de la salle. Elle mit le colosse sur ses épaules et se rendie vers a la sortie. En sortant de la salle, elle prit un crayon et un bout de papier. Elle écrivit un petit mémo et le mit dans le nez du géant. Elle déposa C-H dans les escalier du niveau U10. Elle prit l'ascenceur et gravit jusqu'au bureau de Mendes dans la minutes suivante. Mandes était toujours là. Elle fit une entrée fracassante et dit;
-Aller donnes les clefs!
-Tu l'as buté? déjà?
-Tu l'as dis plus tôt, c'est simple! Va le chercher, il va pourrir dans les escaliers,mais je te conseil de t'en charger toi même,sinon quelqu'un pourrais lire le petit mémo que j'ai mis dans le nez du cadavre et tu serais dans la merde!
-T'as écris quoi sur le papier?
- Disons que j'ai une bonne ouï et que j'ai entendue une conversation assez privée au telephone.
Mendes devenait aussi blanc qu'un fantome. Il sorti les clef du bureau et les lança a Asaka, toute fière de son coup. Mendes se mit a courrir le plus vite possible jusqu'à la porte de la cage d'escalier et commença a descendre.  Asaka riait comme une timbrée! « Tout va comme sur des roulettes» avoua à elle-même. Elle prit tout son temps et se rendis au garage.Une fois rendue, elle ouvrit la porte tout doucement pour ne pas gacher le moment. Elle allla droit en direction de son nouveau bolide,ouvrie la porte grinçante,s'assie a l'intérieur,contempla sa nouvelle aquisition et mis la clef dans le démarreur. Elle tourna vers l'avant et le moteur démarra. Le son forçait le véhicule a vibrer du par shoque avant a celui arrière. Tout le pickup vibrait. Asaka ferma la porte et s'assura d'etre bien au neutre. «On sait jamais....après tout, il est quand même pourrit ce bazou». Elle eut un plaisir sans limites a appuyer sur l'accelerateur et entendre le moteur rugir. Elle passa plus d'une heure a appuyer sur l'accelerateur et faire vromir le moteur pour ensuite relacher la pédale et recommencer de nouveau. Ensuite elle commença a pousser tout ce qui bloquait le pickup et elle le plaça au beau milieu du garage.
-Demain, je commence mon pickup de rêve!
Elle s'assura d'avoir les clefs en main et partie.

********

Lorsque Mendes fini par trouver le corps du colosse, il se pencha pour examiner le nez.Il ne vit pas de papier et était fou de rage.
-Ha la petite vache! Elle ma bien eut la salo....!
En une demie seconde Mendes passa de la rage le plus meurtrière à la plus grande des surprises. Que venait -il de se passer? Il était allonger sur le dos pendant que.....QUOI????comment se fait-il que Charles-Henri soit debout devant lui? Et pourquoi Mendes saignat-il du nez? Charles-Henri remercia Asaka de sa bonne idée et frappa Mendes avec un bon coup de pied. C-H laissa tomber le bout de papier sur le sol. Mendes eut le temps de lire <Désolé de t'avoir frapper, mais si j'aurais fait se que Mendes voulait tu serais mort. Reste là,et continue de faire le mort, t'auras pas besoin d'attendre longtemps pour prendre ta revenge. Et c'était signé Asaka.> juste avant de perdre connaissance Mendes se promit de tuer cet animal de malheur.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Déborah (site web) 12/10/2009

Trop cool la facon dont il a été doubler ce mendes lol

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site