-7.La rencontre des deux loups

(Je tiens a dire avant de continuer que la zone fans est créer et aussi que le terme "furry" ne signifie pas quelqu'un de furieux mais bien un animal a fourrure comportant certaines caractéristiques humaines)

Lorsque Asaka leva le lendemain, elle se sentait plus vivante que ces derniers jours. Peut-être etait-ce parce qu'elle avait maintenant un but. Un but qu'elle aimait et qu'elle voulait accomplire, le but de constuire son pickup. Elle prit une pomme et sorti de sa chambre. Dormir avec ses vêtements sur le dos commençait a devenir une habitude. Et puis apres tout, elle n'avait pas vraiment besoin de laver ses vêtements puisqu'elle ne transpirait pas, ne perdait pas de peau ni de poils, ne sentait aucune odeur nauséabonde. Mais elle se dit que la journée ou elle sentirait ne serait-ce que la plus infime des odeurs sur ses vêtements, elle les laveraient. Mais pas avant. Elle avait bien d'autres choses a s'occuper que de laver son linge. Elle était tout de même heureuse de savoir qu'elle pouvait coudre. La veille, elle avait cousue deux poches intérieur a sa soit-disante robe. Dans une se trouvait les clefs du pickup et dans l'autre son I-pod qui jouait juste assez fort pour qu'elle soit la seul a entendre les chanson qui en émanait. Asaka ouvrit la porte du garage et admira de plus belle SON véhicule. Elle débarra les portes et rangea les clefs dans ses poches. Elle ouvrit le capot et examina le moteur rouiller. La louve se pencha sous son véhicule et vérifia l'état de plusieurs pièces, ensuite elle entra dans la cabine et examina l'état de la console, de la banquette, du plancher, du toit et des vitres. Elle écrivit, dans la crasse de la vitre avant, la liste des choses qu'elle devait faire et commença a arracher le tapis, extraire la banquette, dévissa les portes, décrocha la console avant, enleva tous les cadrans et le capot. Elle mit toutes les pièces dans un tas et se pencha sur le moteur. Elle enleva une quantitée impressionnante de pièces. Sans plus attendre, elle chercha quelqu'un pour lui dire ou pouvait-elle trouver de nouvelles pièces. Elle fit le tour du garage et trouva un garçon coucher sous une Jeep. Lorsqu' Asaka lui demanda ou elle pouvait trouver des pièces de rechanges le gars sortit de sous la Jeep et se présenta. Il n'était pas très grand, mais plus grand que Léo. Il devait avoir près de seize ou dix sept ans et, bien que ces cheveux étaient très courts, il était blond. Bisarement, il portait une chemise. Bien que confortable une chemise n'est pas vraiment fait pour la mécannique.... Le gars fût légèrement surpris de voir une louve rouge aux cheveux bleus se tenir devant lui.
-Heu.........................salut............j'm'appelle Sam........................pour tes pièces......................heu............il y a des livres de différentes compagnies............pour choisir laquelle offre le meilleur prix pour tes pièces.................les numéros de téléphones des compagnies sont sur la page couverture................et..........le telephone est juste a coté des livres........
-Et les livres sont où?
-Ha...ouais......heu....les livres.........sont tout près de la porte..............pour emprunter les escaliers.....
-Merci sam,a plus!
Asaka le quitta et se rendit a la seul porte qu'elle conaissait. La chance qu'elle avait! C'était exactement cette porte là que parlait Sam! Elle choisit un livre et chercha sa pièce. Une fois trouvée, elle prit un autre livre et chercha la même pièce. Elle fit se manège jusqu'à avoir fait tous les livres. La meilleur compagnies pour ses pièces était APC. Mais cette compagnie était située trop loin. Alors Asaka décida de se procurée ses pièces chez Chevrolet. Elle appella la compagnies et fit une commande pour toutes les pièces qu'elle avait enlever du moteur. Lorsqu' Asaka eue terminée, elle retourna a son El Camino et mesura le capot. Elle mesurait plus de trois fois pour etre bien sure de ne pas avoir fait d'erreur  et planta ses griffes acérrées en plein milieu. Elle découpa un carré dans le "hood". Elle n'avait pas encore finie son carré que Léo arriva.
-Tu sais qu'il y a des outils pour faire toutes ces choses?
-J'en doutes pas, je sais juste pas sont ou...
Léo pointa une salle dans le milieu du garage.
-Ils sont tous là. Ça travail mieux que de prendre tes griffes. Attends, je vais aller te chercher un coffre.» Léo entra dans la salle et en re-sorti quelque minutes plus tard en poussant un énorme coffre rouge. Il fit rouler le coffre jusqu'à Asaka et lui dit qu'avec ça, tout allais mieux se travailler. Léo lui montra le compresseur et les prises de courants. Il regarda l'épave qu'était devenu le pickup  et se demanda si Asaka pouvait réellement remettre ÇA en état de rouler. Enfin, avec ses capacitées sur développées, elle pouvait faire bien des choses, alors pourquoi pas remonter un bazou fini? Léo lui souhaita bonne chance et reparti comme il était venu. Le temps passait et Asaka était dans un état de transe. Elle se questionnait sur tout un tas de chose. Pourquoi existait-elle? Pourquoi était-elle une louve? Pourquoi rouge? Pourquoi aimait-elle les voitures? Ou était-elle vraiment? Elle finie par sortir de ses rêveries lorsque'elle appuya sur le klaxon par mégarde. Comme elle voulait éviter de peser dessus de nouveau, elle sortie de la cabine et débrancha le klaxon. Elle vit le ruban à mesurer et, sans savoir pourquoi, elle voulait se mesurer. Asaka pris le ruban et le déroula du sol jusqu'au sommet de son crane. mit sont pouce sur le ruban pour le pas perdre la mesure et la lit. Cinq pied et onzes pouces.
-Je croyais pas etre si grande...Ha bon...» elle retourna a sa besogne. Les semaines passèrent et sont pickup commençait a avoir de le geule. Il n'était pas encore terminé mais Asaka avait mis tous les morceaux extérieure sur le pickup et se recula. Avec l'entrée d'air de dix pouces plus haut que le capot,les lumières chromées sur le toit, les parchoques chromés, les jantes de vingt pouces chromée et les "mufflers" chromé qui sortai juste dessous la porte, son pickup avait tout un look. Alors qu'Asaka enlevait les pièces neuves pour ne pas les briser, Léo entra et fit signe a la louve de le suivre. Asaka déposa le morceau qu'elle avait dans ses mains et le suivit. Léo avait un air piteux. Il demanda a Asaka si elle voulait savoir la raison de sa création.
-C'est sure que je veux l'savoir» dit Asaka toute excitée par la nouvelle. Léo soupira et lui dit;
-Si t'existes, c'est pour tuer. Pas n'importe qui ou n'importe quoi. T'es vivantes pour enlever la vie a la première création que j'ai fait. C'est un loup, comme toi. Il se nomme Enium Tsyrio.
-Avant que tu continus Léo, pourquoi tu me dit tout ça là?
-Parce que je ne veux plus te le cacher plus longtemps. Comme tu dois le savoir, t'es pas la seule a pas etre 'normal' ici. En fait, t'es la sixième. Lorelei est la deuxième. Le troisième est un homme, pouvant contrôler le feu et la glace. Il est trop imprévisible pour le laisser en libertée comme toi et Lorelei. Les numéros quatre et cinq sont morts avant que tu te réveilles la première fois.Et tu dois tuer le premier.
-Pourquoi je dois tuée le seul de mon espèce?
-Ça j'en ai aucune idée, Mendes le sait. Et c'est lui qui va te forcer a tué Enium. Mais il n'y a pas que du mauvais à tout ça. Comme Enium s'est échappé, tu vas pouvoir sortir du bâtiment! Voir le VRAI monde. Mais juste la nuit. Sinon il y a trop de chances que tu te fasses repérée et dieu seul sait se qui pourrais t'arrivée par la suite. Au fait,ne te fait pas d'idées, tu ne sort pas d'ici tant que ton pickup est pas terminer. Mendes en a voulu ainsi.» Léo parti et Asaka se remit au boulot sans même penser a Enium.

********

Mendes avait eu la meilleur des idées du monde pour ce venger de cette sale garce. Comme elle tenait tant a son foutu pickup et que Mendes en avait marre de voir cette merde dans le garage, il décida de s'en débarrasser en même temps qu'Asaka. Il savait éperduement que Enium ne supporterais pas de voir une louve comme lui. Mais ce qu'il ne supporterait VRAIMENT pas, c'est de voir qu'Asaka avait réussie ou lui avait échouer. Plus précisément, pour se faire une bagnole de rêve et avoir des amis. Et pour ça, il tuerait Asaka. Mendes en était sur. Enium riait de la gueule de Mendes. Comment? Facile, ce loup de maleur envoyait une note a Mendes pour lui dire ou il se trouvait. Mendes savait ou se trouvait Enium as toute les fois ou celui-ci changeait d'endroit. Mais Mendes étais toujours incapable de tuer Enium dûe a sa force phénoménale. Mais, Asaka était dôtée de cette même force. Il ne restait plus qu'à savoir lequel de ces deux loups est le plus fûter.

*********

Quelques semaines passèrent encore avant qu' Asaka n'acheva son oeuvre. Le bonheur qu'elle éprouvait d'avoir enfin, après tant de temps, son super pickup El Camino. Elle le montra as tout ceux qu'elle connaissait. Lorelei et Léo l'admira et ils passèrent des heures a discuter de choses et d'autres. Lorsque tout fût dit, Lorelei et Léo quittèrent Asaka. La louve, elle, restat dans le garage et se coucha dans la boîte du pickup. Elle fût incapable de dormir alors elle s'imaginait au volant de sa bête de course lorsque Mendes apparut comme par magie de nul part. La furry fûe perturbée par cette soudaine apparition. Était-elle trop dans les nuages pour ne pas avoir sentie la présence de cet imbécile? Mendes s'approcha un peu plus de la camionette avec un sourire sarcastique.
-Pour une boule de poils tu t'débrouilles bien avec tes dix doigts.
Asaka avait royalement envie de lui foutre son poingt en pleine gueule mais ravala sa colère pour dire;
-Si t'es venu ici pour m'envoyer promener tu peux ficher le camps.
-Justement, c'est pour ça que je suis venu. Je t'envoie de promener au sens propre.
-Comme si j'allais te croire!
-Ha, tu devrais, parce que c'est belle et bien vrai. Je te demande un petit service. Rien de bien compliquer. Mais ta vie sera en péril alors tu devra faire ce que je te demande.
-Continue, ça vient interressant.
-T'as mission, si ont peux appeller ça une mission «je dirais bien, pour te conduire aux portes de l'enfer, mais bon...» c'est de tuer un animal. Plus précisemment, un loup. J'ai l'adresse de sa cachette. Tu y vas et tu le butes. Mais cette fois, si tu le butes pas, lui, il te butes. Ça serait dommage de devoir envoyer Léonard chercher les restes de ta dépouille non?
-Pourquoi je dois le tuer?
-C'est pas de tes affaires. Butes le et après peut-etre que j'accepterai de te payer.
-Garde ton argent sale! Je peux pas sortir d'ici de toute facon alors ton argent mets d'aucunes utilitées.
-Alors tu veux quoi?
-Que tu me fiches la paix. «je vais déjà en avoir plus que ce que pourrais me donner juste en faisant ta "mission"»
-Alors tu l'auras, du moins, pour deux mois. Tu pars a la tombée de la nuit. Alors prépare toi.
Mendes parti et Asaka le dévisagea jusqu'à ce qu'il sorte du garage. Au fait.....ont est le jour ou la nuit là? La louve regarda la radio dans le tableau de bord du El Camino. Quatres heures vingt trois. Elle avait moins de cinq heures pour faire......absoluement rien. Elle monta à sa chambre en prenant les escaliers. Elle marchait affreusement lentement. Elle avait cinq heures a perdre après tout! Lorsqu'elle finie par se rendre a sa chambre, une éternitée plus tard, elle prit sa guitare et repartie pour le garage. Une fois de retour au garage, elle se mit a jouer du punk. Lorsque le cadran numérique afficha huit heures cinquante et une, Asaka rengea sa guitar dans la cabine et alla ouvrir les larges portes du garage. Le garage débouchait sur une grande rue, peut-etre bien même un boulevard. Elle devait se rendre a l'intersection de la rue Rochette et Holliday. Elle embarqua dans son véhicule et sorti en trombe du garage. Elle dérappa de la sortie du garage jusqu'au permier panneau d'arrêt qui se trouvait cinq-cent mètres plus loin. Léo lui avait dit que les rue était en ordre alphabéthique du bas au haut de la ville. Elle remarqua que le building ou elle avait vécue près de six mois n'était pas si grand et qu'il se trouvait sur le rue Retty. Bien que l'envie de visitée la ville la titillait, elle voulait encore plus rencontrer ce loup qui faisait tant parler. À chaque intersection elle devenait de plus en plus excitée. Elle fût un peu déçue de voir que la cachette où se trouvait cet autre loup n'était qu'une vieille barraque toute délabrée. Elle s'attendait a quoi au juste? Elle garra sa merveille et prit sa guitar. Barra les portes et sortie. Elle n'eue même pas un pas de fait a l'air libre qu'elle entrevit une ombre dans la maison. Elle serra le manche de la guitar dans ses mains. Si elle venait a se faire attaquer, elle contre attaquerait en un rien de temps. Elle ferma la porte de sa voiture et entra dans la barraque. Tout était poussiéreux. Mais certains meuble venait d'etre déplacé. Elle entendit un son sourd venant du font de la pièce. Celle-ci étant en forme de 'L', Asaka ne pouvait pas voir ce qui se cachait. La louve rouge avança d'un pas ferme et décidé. Elle tourna le coin de la pièce et se rendit compte que le son venait d'une petite trappe au plafond. Au moment ou elle s'étira le bras pour l'ouvrir elle sentie une présence l'attaquer. Elle parra le coup avec sa guitar et contre-attaqua avec un coup de tête. Son opposant, ne s'attendan visiblement pas a une telle attaque, recu le coup de plein fouet et tomba a la reverse. Cependant, juste avant que son corps ne touche le sol, il fit un flip arrière et lança un couteau en direction de la louve. Celle-ci évita l'attaque et balança sa guitar vers les jambes de l'indésirable. Comme elle s'y attendait, il sauta dans les airs. C'est à ce moment précis qu'elle lui assaina un coup de pied, ce qui le fit tomber au sol. Avant même de voir une réaction de la pars de son adversaire elle se jetta sur lui en lui foutant un coup de point dans le ventre. Il tombat sur le dos. Asaka se saisit du bras de l'ennemie mais celui-ci fit un mouvement qu'elle ne pû voir. L'instant d'après il était sur le dos de la louve et lui serrait le cou. Elle se défendit avec un autre solide cou de tête vers l'arrière. Il porta ses fruits puisque l'attaquant se trouvait sur le sol encore une fois. Il semblait etre là pour y rester et c'est alors qu'Asaka prit sa guitare. En une fraction de seconde, elle mit la guitar au dessus de sa tête et elle la jeta sur son opposant de toutes ses forces.............................Rien. Plus rien. Plus un mouvement. Non, c'était faut. Asaka tremblait. Sa guitare tremblait. Les mains et les bras de son adversaire tremblait. Mais....il venait de bloquer son attaque. Quelle force! Impressionant. Le sol de béton qui se trouvait sous le plancher de bois avait casser. Durant quinze secondes les deux loups restèrent là, à mesurer la force de l'autre. La guitare se raprochait et s'éloignait  sans cesse de la tête du loup noir.
-Ont dirait bien que tu est décidée a me tuer.
Ce loup avait une voix sombre, sourde et lourde. Une voix qui aurait sûrement ficher la trouille à tout humain normal. Asaka relacha avec prudance la pression qu'elle exercait sur son ennemie.
-Tu t'appelles Enium pas vrai?» finie-t-elle par dire.
-Si tu veux bien, nous arrêterons se combat là, je n'ai vraiment pas du tout envie de te faire du mal,et encore moins de te tuer.
Asaka replaça sa guitar sur son épaule avant d'ajouter;
-À vrai dire.......moi non plus, mais c'est pourquoi je suis venue ici.
-Alors si tu continue a vouloir te batter,un de nous deux devra mourrir.
-Ton nom, c'est bien Enium?
Le loup noir au cheveux d'un bleu très foncé se leva et s'assit dans un fauteuil tout près. Asaka le suivit du regards. Il était habiller d'un t-shirt gris trop grand pour lui, d'une veste grise sans manches et de pantalon court noir trop grand pour lui aussi. Il avait des souliers assez ordinaires et portait sur son oeil droit un cache oeil en fer. Le cache oeil avait l'air a la fine pointe de la technologie. Il fini par dire après un interminable moment;
-Enium Tsyrio en chair et en poils. Toi? Ton nom?
-Asaka Rolf.
-Tu es venue ici dans le but de me tuer non?
-Oui, mais je sais vraiment pas pourquoi je doit te tuer. Sommes nous les deux seuls......
-Loups? Oui et Non. Oui, ont est les seuls loups a pouvoir parler et possédant plusieurs caractéristiques humaines. Non, des loups a l'état sauvage et très inférieurs aux humains, il y en a des tas, mais toi et moi, nous avons plus en commun avec les humains qu'avec nos descandants génétiques. La raison qui pousse Mendes a vouloir me tuer est uniquement le fait que je ne suis plus sous son emprise et que j'ai quitter son organisation. Contrairement a toi, je suis libre.
-Pas pour longtemps.
-...............
-D'ici peu je fou le camps de là, cet espèce de sale pourrit me hait et je le hait encore plus. Aller viens, ont va jaser en voiture, j'ai envie de visiter la ville.
Ils sortirent de la cabane et embarquèrent dans la voiture d'Asaka.
-Belle bagniole» dit Enium « C'est ta première fois dans le vrai monde?»
-Ouais et je ne compte pas retourner m'enfermer de ça pour le plaisir de Mendes
-Depuis combien de temps tu vit? Tu portes quel numéro?
-Près de sept mois, numéro 6.
Asaka démarra et ils partirent pour une destination inconnue.
-Asaka, je t'aime bien. Tu est la première qui m'offre une balade en voiture et même qui me parle autre que pour me prédire ma mort imminente.
-Je suis comme ça. Mais dit moi, pourquoi es-tu parti de l'édifice de Mendes?
-Pour la même raison qui va te pousser a foutre le camp.
-Tu as sept mois de fait dans ce monde et l'odeur que tu dégage me dix vingt ans. Alors physiquement et intellectuellement, tu n'as pas encore tout a fait développer ton plein potentiel.
-Toi, ton age? Ta vrai age? Si ce que tu dis est vrai et que j'ai vingt ans, quel ages as tu?
-Force ton nez, tes capacitées olphactives sont assez développer pour que tu devines l'age des gens. Mais envers un de le même espèce que toi, en l'occurence moi, tu n'aura aucun problème a trouver  mon age exacte.
Asaka emplie ses poumons d'air et tenta une réponse;
-Je dirais vingt trois ans, ai-je raison?
-Pile poil.
Asaka tourna le boutons de la radio et appuya sur le mode auxilière. Elle mis en marche son i-pod et monta le volume juste assez pour que la musique soit audible.
-Du rock? Je suis un fan de Rap et de hip-hop.
-Dommage, mais comme c'est ma bagnole, tu endures!» Asaka avait un énorme sourire de planté dans le visage. Ils continuèrent de parler de choses et d'autre. Ils se rendirent compte qu'ils avaient beaucoup en commun. Lorsque le jour commença a se pointer, Asaka lui demanda de débarquer. Elle devait se rendre au pied de Mendes. "Plus pour longtemps" avait-elle ajoutée.
-Asaka, je voudrais bien te revoir, le plus tôt serait le mieux.
-Tu peux te fier sur moi, dès que je m'évade de cette prison je viendrai te voir. J'ai envie de vivre de beau moments en ta compagnie.
-Tu n'as pas idée a quel points tu me donne envie de vivre. J'avais prévue mettre fin a mes jours, mais avec toi a mes cotés, je me sens capable de renverser le monde.
-Moi aussi je t'aime, aller, je dois y aller.
Enium sorti de la caminette et Asaka mit la pédale au plancher. Elle fût dans le garage a temps. Personne ne l'avait vu et elle dirait a Mendes qu'elle n'avait pas arrêter de se battre avec ce stupide loup durant toute le nuit et qu'elle avait battue en retraite pour revenir a temps comme lui avait ordonnée Mendes. Asaka avait très hate de voir ce "stupide loup" de nouveau. Elle descendit a son logement et se coucha. Durant son court sommeil, elle rêva de son nouvelle amour de loup.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site