-24.L'essaie

-Asaka? Asaka c'est Lorelei. Et puis le système de son?» sa voix résonait mal par IM.
-Parles plus fort, j'entends presque rien.
-Si je parles plus fort, je vais crier.
-Bah, t'as qu'à crier!
-ET PUIS, LE SYSTÈME AUDIO?
-Je crois que j'ai pousser un peu trop...je vais plus jamais mettre le volume au fond, crois moi.
-BON, ONT DIRAIT QUE ÇA JOUE BIEN, JE TE LAISSES, J'AI DE CLIENTS. BYE.
Asaka n'eue même pas le temps de saluer son amie qu'elle avait déjà racrochée. Elle prit quelques minutes et se déboucha les oreils grâce a une bout de tissus. L'instant d'après, elle avait prit une pomme et roulait pour aller voir Enium. Sa pomme toujours dans sa main, elle roula a une trois roues. En chemin, elle manqua la perdre dans une collision de face avec une chienne. Une fois rendue à sa destination, elle remarqua une roche. Quelque chose était gravé dans la pierre. La louve lue que le bâtiment se nommait "UTCH". Ce nom avait été attribué parce qu'un renard portant se nom s'était tuer durant la construction du bâtiment. Asaka stoppa sa lecture, elle n'était pas venue pour ça après tout. La furry entra. Enium était assit devant l'entrée. Il salua son amoureuse. Normalement, il aurait volontier embrasser sa louve, mais il ne pouvait se le permettre au boulot.
-Comment ça va avec ta job?» demanda rapidement Asaka.
-Moi, un vrai jeu d'enfant. J'aime bien. Rien de bien compliqué. Toi?
-Échec total. J'aime pas vraiment, je crois que c'est pas mon truc.
-Quoi, la louve est morte?
-Non, elle va bien, elle est sur Skyte.
-Alors c'est quoi le problème?
-Je me suis fait séquestrer, battue, brûler au fer, j'ai mis la vie de celle que j'étais censée sauver encore plus en danger, j'ai tuée plusieurs personnes et j'ai dûe faire appelle a Apo.
-Tu l'as pas toujours facile. Écoute, tout ce que je peux te dire, c'est de persévérer. Plus tu va en faire, plus ce sera facile pour toi de rammener des loups ici. En plus, t'es la plus forte des femme de la tribu la plus puissante de cette planète alors si toi t'es pas capable, personne en est capable.
-Merci, t'es gentil, mais je voudrais essayer une autre job. Voir si je serais pas meilleure.
-Laquelle?
-Modifier et réparer des cmv.
-Hum....je peux te mettre a l'essaie. Je te mets en stand by sur ta "vrai" job et je te laisses tenter ta chance sur une cmv. Okova est venue me voir, elle tenait a être ta première victime.
-Nianiania. Merci mon amour.
-Tiens prends ça.» Il donna une clef a Asaka. Il dit a son amoureuse de se rendre au désert de Rant. Asaka n'avait qu'à utiliser le Passage. Ça serait toujours moins long que de rouler les dix huits heures qui séparent l'atelier de réparation à la ville.
-Au faites, c'est quoi le nom de la ville?
-Le même que celui de la planète Étant donner que c'est la capital de la boule sur laquel ont est.
-Ok, bon bah a plus.» Asaka sortie en vitesse et se rendie au Passage. En chemin elle appella Okova. Elle lui dit qu'elle se rendait a l'atelier de réparation. La renarde lui dit qu'elle avait quelque chose a faire et qu'elle viendrait tout de suite après. La louve termina la converstion et entra dans le Passage. Elle nomma sa destination et y fûe rendue l'instant suivant. Un vent chaud et sec balaya sa fourrure. Le désert de Rant était, comme tout désert qui se respecte, fichûement grand, pratiquement dépourvu de végétation et extrêmement chaud. Le sable parfois vert parfois bleu lui brûlait les pieds malgrés ses bottes. Visiblement, avoir une fourrure dans un endroit pareil n'était pas une chose a souhaiter. Il ne fallu a Asaka que quelques secondes avant de commencer a transpirer. Son pelage luisait sous les rayons du soleil. La louve chercha un endroit où s'habriter de cette chaleur accablente. Elle vit au loin un cabanon en bois délabré. Sans perdre une seconde, elle s'y rendie. Crayant de s'embourber dans le sable fin, elle désida d'y aller a pied. Chacun de ses pas sembalit plus lourd. Un cadenas dès plus odrinaire ce trouvait sur la porte. Elle l'ouvrit grâce a la clef qu'Enium lui avait donné et entra se mettre à l'ombre.
-C'est une joke là, c'est pas possible!
La cabane en ruine était vide a l'exception d'une chaise et d'une bouteille d'eau. À bout de souffle, elle s'assie et mangea la pomme qui se trouvait toujours entre ses griffes. Elle bue une gorgée d'eau et  se releva déterminer a trouver quelque chose. N'importe quoi. Elle fouilla la baraque délabrée. Ne comportant qu'une pièce, il ne fue pas long avant qu'Asaka est fait le tour. Elle bue une autre gorgée d'eau et échappa la bouteille sur le plancher. En se penchant, elle remarqua que la chaise avait une petite trappe de situé dessous. Elle tenta de l'ouvrire, mais rien n'y fut. La louve tenta plusieurs façon d'ouvrire la satanée trappe, sans succès. À bout de nerfs.  mais surtout a bout de souffle, elle se laissa tomber sur la chaise de bois. Un mécanisme ce délencha sous le léger impact. Asaka se relava étonnée et tendie l'oreil. Elle n'entendie le mécanisme que quelques secondes. Une limière vive entra dans la cabane par les fentes dans les murs. La louve sortie en presse et vit l'hollograme d'un circuit d'essaie devant ses yeux. Près du circuit se tenait un garage. Modeste en taille, une odeur d'huile en émanait. La furry aux cheveux bleus focussa sur l'odeur. Un hollograme ne vient pas en odorama? Très curieuse, la louve s'aprocha de cet "illusion" au senteurs colorées. Elle posa sa patte sur un des murs du garage et fût surprise de le toucher. Ce qui se déroullait devant ses yeux n'était pas un hollogramme, c'était belle et bien vrai. La louve examina le garage de plus pres. Le petit bâtiment était dépourvu de portes. Il n'y avait que des murs et des trous rectangulaire. Des outils se trouvaient un peu partout. Toutes sortes de pièces de rechanges  pour cmv se trouvait classées. Les pièces était rangés a l'ancienne, sur des étagères, Un livre se trouvait sur une table. Une table parmis la quantitée fulgurante de tables et de bancs qui se trouvaient là. Asaka s'assie près du livre et constata que c'était un livre de pièces. Tous les noms et codes de chaqu'une des pièces qui se trouvait sur les innombrabres étagères. Bien qu'il n'était pas très grand en apparence, ce garage ÉTAIT grand vue de l'intérieur. La furry rouge examina la piste devant elle. Une grande ligne droite passait devant le garade avant d'être couper plusieurs kilomètres plus loin par une très longue courbe. À la suite de cette courbe se pointait une énorme rémonté. Une fois en haut, la piste coupait net avant de reprendre au niveau du sol quelques centaines de mètres plus bas. Quelques virages serrés venaient terminer le circuit avant de reprendre la grande ligne droite. Asaka s'allongea sur la table et attendie quelques minutes. Le vents souflait une belle et douce musique a ses oreils. Il n'en fallait pas plus pour que la louve se mette a rêvasser. Cependant, elle ne pue rêvasser bien longtemps. Oko arriva a pied.
-Je te déranges?» demanda la renarde.
-Non, bah...j'étais perdue dans mes pensées. Est-ce que je peux faire quelques chose pour toi?
-Hun hun. Je veux des nouvelles roues. Celles que j'ai sont assez vieilles. En plus, le noir est pratiquement tout remplacer par des égratignures.
-As-tu un modèle que tu voudrais en particulier?
-Pas vraiment, je veux juste quelque chose de neuf.
-Bon, transforme toi. Apres, donne moi une de tes roues avant. Je vais aller voir si j'ai pas quelque chose de la même grosseur.
La renarde se transforma et donna sa roue droite a Asaka. Cette dernière la prit et partie. Elle revint plusieurs minutes plus tards une énorme boîte dans les pattes.
-Désolée si c'est long, mais c'est le bordel derrière!
Asaka donna les deux petites roues a la renarde en armure. Cette dernière les placa en tour de mains. La louve fit assir son amie et tenta de lui retirer les roues qu'elle portait aux pieds. Àpres une bonne quinzaine de minutes, la louve finie par comprendre le principe et changea les deux roues en moins de temps qu'il en fallu pour le dire. La renarde paya la louve deux-cents dollards en argent inconnue d'Asaka. Qu'importe, elle irais l'échanger pour de l'argent Terrestre plus tard. Une cloche retentie dans le garage, signe que le temps de travailler était terminer. Asaka sorti du garage, Oko derrière elle. La furry rouge entra dans dans la cabanon délabré en frappa la chaise. Le circuit ainsi que le garage disparurent aussitôt. Elle barra la porte a l'aide du cadenas. Okova récita la formule et les deux amies se retrouvèrent dans le Passage. Elles en sortirent en CMV et chacune rentrèrent chez eux. Lorelei roulait devant Asaka. La louve à l'armure orangée n'avait pas remarquée Asaka. Cette dernière en profita et fit une frousse a son amie en lui sautant dessus. Durant son petit vol au dessus de son amie, elle se délaissa de son armure.
-Saluuuuuuuut! Tu m'as pas vue je suppose! Sa va?
~~Haj, mu z'ov boaek cauk!
-Ça t'apprendras a pas me voir quand tu passe devant moi!
Elles finirent le bout de chemin Asaka sur le dos de son amie. Une fois chez Lorelei, la furry rouge sauta et laissa la louve jaune se transformer.
-Quoi de neuf?» demanda Lorelei.
-J'ai changée de travail, mais je vais revenir a mon ancien demain.
-Pourquoi?
-J'aime pas trop, il y a pas assez d'action...Même si je suis meilleur pour changer des armures, j'aime moins ça.
-Ha... Allez. Viens entre!
Les deux louves entrèrent chez Lorelei et se mirent a parler de tout et de rien. La nuit tombée, Asaka quitta la louve jaune-orange et se rendie chez elle ou l'attendait son amoureux.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×