-29.L'habitation

 

(désolé si l'autre chapitre était minable et assomant. Il faut ce qu'il faut! J'ai quand même tenté de le mettre moins ennuyan--ce qui explique le fait qu'il est court.)


La froideur de la nuit vint interrompre leur partit de soccer lorsque Éva et Jean grelottait. Tous cessèrent de jouer. Les deux loup tentèrent de trouver de quoi protéger du froid les deux humains tandis que que les Nekhòs cherchaient un endroit où se cacher du vent. Les quatres compères finissèrent bredouille. Les quatre furry se mirent d'accord pour réchauffer les deux humains, puisqu'ils n'avait rien pour faire un feu, juste pour cette nuit. Lisa et Kinro se transformèrent. Asaka et Lisa dormaient autour d'Éva tandis que Énium et Kinro réchauffaient Jean. La nuit fûe longue pour les loups. Asaka crevait de faim et Enium avait Jean qui lui ronflait dans les oreils. Ils finirent par dormirent quelques heures. La louve se réveilla la première, son envie de manger la tenaillait trop pour lui assurer un bon sommeil. Elle se mit donc a la recherche de n'importe quoi qu'elle pourrait manger. Elle chercha durant deux longues heures avant de trouver une sorte de lièvre aux oreils dépourvues de poils et qui avait six pattes. Elle l'attrapa en moins de deux et trouva d'autres "lièvres" dans un trou dans le sol. Elle les attrapa tous et leur brisa  la nuque pour leur éviter de souffrir. Elle en bouffa un tout de suite et apporta les trois autres. Le soleil se levait. Un soleil......gris se levait. Il éblouissait d'une lumière blanche si pure qu'Asaka n'avait pas remarquée sa couleur spéciale. Les autres étaient tous réveillés. Asaka sortie du bois et tendis les lièvres aux autres. Enium en prit un tout de suite. Les Nekhòs préffèraient se pêcher du poisson. Trouvant cette idée répugnant, la louve se tourna vers les deux humains. Jean accepta le lièvre. Éva préffèrait le poisson.
-Comme tu veux!» renchérit Asaka qui se préparait pour le deuxième lièvre. Enium lui enleva des mains avant qu'elle puisse y gouter.
-Non mais! Ont le séparent a deux! T'en a déja manger un toi! Si c'est pas plus!» Argumenta Enium.
-J'en ais juste manger un....bon..comme tu veux.» Elle reprit son repas dans les pattes de son amoureux et découpa la peau d'une griffe. Ils se séparèrent tout en deux et mangèrent. Lorsque Jean vint leur parler, son lièvre encore en main, il fût surpris de voir qu'ils avaient déja tous bouffer.
-Heu...je la mange pas comme ça là,non?
-Je peux te l'ouvrir, mais.......oui, tu le manges comme ça.» La louve rouge s'éxécuta et, a l'aide d'une de ses griffes, découpa la peau de l'animal.
-Je peux pas me faire de feu?
-Si t'en ai capable ok, mais grouilles-toi avant qu'ont le bouffe!» Ricana Asaka.
La louve avait déja en tête d'aller s'en chercher d'autres lorsque Lisa sortie de l'eau quelques poissons a à la bouche. Les Nekhòs attendirent pour un feu pendant que les loups se cherchaient de la bouffe dans le bois. La demie-heure suivante,  tout ce petit monde avait manger a leur faim.
-Maintenant qu'ont a manger, ont fait quoi?» demanda Éva.
-Bah, je propose qu'ont se fasses une cabane. À la gang, ça va aller vite.
-Avec quoi?» questionna Kinro.
-Bah....avec des arbres! Ont as qu'à en prendre à des grosseur qu'ont peut manipuler. Il n'y a pas que des arbres gigantesques ici!» Continua la louve. Ils tracèrent plusieurs dessins sur le sol. Plusieurs plan pour leur petite maisonné. Ils finirent par se mettrent d'accord sur plusieurs points. Il n'y aurait que trois chambres, une salle de bain, une "cuisine" et une entrée. Les loups s'occuperaient de "couper" les arbres d'une manière raisonnable tandisque que les félins les arracheraient, casseraient ou peu importe la manière de se les procurer. Les deux humains veilleraient à ce que tout soit selon la plan qu'ils avaient convenuent. Les Nekhòs prirent formes félin et entrèrent dans la forêt. Les loups attendirent que les arbres arrivent et les humains choisissaient l'emplacement de la cabane. Le premier arbre fut apporter par Kinro. Il le donna à Enium qui y fit quelques entailles aux extrémités pour permettrent d'y mettre d'autres arbre dessus sans qu'ils roulent. Éva lui dit ou le mettre. Jean creusait le sol pour éviter que les premiers arbres ne roulent. Enium déposa l'arbre dans le trou qu'Éva lui dit de mettre et retourna pour le prochain. Asaka venait de terminer son premier arbre et le mit en face de celui d'Enium. La journée allait rondement, ils ne rallentissèrent pas et ne s'arrêtèrent encore moins.
La planète de devait pas trouner très rapidement sur elle même puisque tout le monde était fatigué et il restait encore plusieurs heures avant la noirceur. Ils conclurent tous de s'arrêtez là. La journée avait été éreintante pour tout le monde et la cabane avançait bien. Tout les murs étaient commencés. Bien que la hauteur ne dépassait pas le mètre soixante dix, ils y entrèrent et décidèrent de leur chambres. Les deux humains prirent la plus près du futur poêle en roche tandis que les Nekhò réservèrent celle la plus près de la porte. Asaka et Enium prirent celle sans fenêtres. Les deux loups avaient garder des bûches de quelques arbres. Ils en avaient retirés un morceau sur chaque. Le morceau retirer, la bûche se trouvait désormait avec un dossier. Les Canidés ainsi que les félins s'étaient donné un coup de patte mutuel pour couper un arbre d'une taille assez grosse. Ils le coupèrent tous ensemble et en prirent un morceau. Cette pièce de bois allait devenir la table central de leur "cuisine". Pour fair office de lit, au moins pour les humains, quoique Kinro voulait un lit lui aussi, Lisa se servie des branches et des feuilles des arbres.
Demain, les loups bûcheraient des lits dans l'énorme tron de l'arbre. Pour la soirée, ils chassèrent. Asaka, Enium, Lisa et Kinro donnèrent des techniques de chasses aux humains. Jean en savait plusieurs, mais il devait avoir au minimum une arc a flèches pour se servire de ses techniques. La louve montra à Enium comment courir à quatres pattre sans se péter la gueule et Kinro montra comment pêcher aux humains. Kinro et Lisa tentèrent de se laver avec plusieurs trucs tandis qu'Asaka et Enium se frottaient simplement dans les feuilles des arbres pour couvrir leurs odeurs. Un fois l'obscurité entièrement tombée, ils se couchèrent dans leur chambre. Après une meilleur nuit que la précédente, ils se levèrent et écrirent quelques mots dans leur cahiers respectifs. Ils mangèrent poissons et lièvres et continuèrent la maison comme la veille. Le soleil se couchait déja qu'ils venait de mettrent le dernier arbres sur le toit. Pour fair les fenêtres, Lisa se Kinro prit des branches qui comptenaient plusieurs feuilles. Il les placa d'une manière qui laissait entrer la lumière mais ne laissai pas un trou béant dans le mur. Il couvirt les deux autres trous de la même manière. Dans la journée, Jean avait placé des roches pour faire leur foyer. Grâce a de la bout séché, il avait cimenter les roches ensemble et tout semblait tenir. Asaka et Enium avait tranchés un arbre à la vertical et s'étaient servient de la moitier pour faire un porte.
L'autre moitier servait de petit quai sur la rive du lac. Éva mit des petite bûches dans le poêle et Jean les alluma a l'aide de deux pierres. Ils passèrent la soirée a se parler et se compter des histoires autour de la table, près du feu. Le lendemain, les furry cherchaient dans la forêt un arbre immense dont ils pourraient arracher l'écorse. Ils se serviraient de l'écorse comme plancher. Pendant les recherches des loups et Nekhòs, Jean et Éva tentait de mettre le sol au niveau avec de la roche qu'ils placèrent pour boucher les trous. Ensuite, ils bouchèrent les craques entre les arbres qui servaient de murs. Les furrys revinrent un plancher en main. Pendant qu'Asaka, Enium et Jean travaillaient a la placer correctement dans la maison, Éva, Lisa et Kinro bouchaient les trous dans le toit avec de l'écorse et de la boue. La journée passa rapidement et ils écrivirent tous un autre bout dans leur journal. Asaka alla chercher de la viande pour les loup et ceux qui en voudrait tandis que Kinro pêchait. La louve revint, des oiseaux en pattes. Kinro, lui, des gros poissons. Jean avait trouvé des roches pointues et coupantes qu'il se servait comme couteau. Ils firent cuire deux oiseaux et trois poissons, tout le monde mangea a sa faim. Par la suite, ils se creusèrent un trou pour conserver la viande. Ils se racontèrent des annecdotes et des blagues pour ensuite vanter les mérite de chaques espèces. Ils se couchèrent dans leurs chambres respectivent en s'endormirent en paix et heureux.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×