-36.Visite

Armitage III - Poly Matrix

 

En ce milieu du XXIème siècle, l'Humanité habite Mars dont l'aménagement et la terraformation purent être menés en un temps record par l'utilisation intensive de la main-d’œuvre robotique. Le détective Ross Sylibus est transféré sur la planète rouge après que sa fiancée ait été tuée sur Terre par un robot dysfonctionnel ; lui-même n'a pu survivre que grâce à l'implantation de prothèses artificielles et il garde comme séquelle une haine viscérale pour les robots... Sentiment assez courant sur Mars car ces machines y sont particulièrement dépréciées à cause du taux important de chômage qu'elles provoquent. Et pour couronner le tout, un robot se retrouve impliqué dans la toute première affaire à laquelle est confronté Sylibus dès son arrivée à l'aéroport martien : Kelly Mac Cannon, une chanteuse de country et star interplanétaire par dessus le marché, qui se trouvait à bord du même vol que lui, est assassinée, mais pas par un robot car c'est elle le robot...

 

        Faisant équipe avec Naomi Armitage, une jeune et jolie flic à l'attitude rebelle, Sylibus se voit confier l'enquête qui devient d'autant plus compliquée que d'autres femmes, elles aussi robots, sont assassinées à leur tour... Pour épaissir le mystère, il s’avère que ces robots sont des Thirds, c'est-à-dire capables d'agir et de ressentir des émotions comme les êtres humains. Au cours de leur enquête, les deux flics découvrent une conspiration qui les amène à devenir les cibles du gouvernement martien lui-même...

Elle sortie du bâtiment et décida de visiter sa planète. Peut importe ce qui allait lui tombé dessus, elle allait rouler en ligne droite et faire le tour de Skyte. Aucun arrêt sauf pour manger et se vider l'estomac. Elle fie apparaitre son cmv et partie. Elle prit à gauche à la première rue qu'elle vit et décida de continuer en ligne droite à partire de là. Grace à l'ordinateur de l'armure, elle arriva à calculer que faire le tour de la planète lui prendrait très exactement trente-six heurs si tout allait bien et qu'elle roulait à pleine vitesse tout le temps. Ce qu'elle fie. Dès qu'elle fue sortie de la ville, elle appella son amoureux.
~~Vofum Enium.
-Hey! Salut ma louve d'amour! Comment ça va?
-Bof, ça va. J'ai décidée de faire le tour de Skyte, j'en ai pour une journée pile poil. Veux tu venir?
-Je voudrais bien mais je peux pas.
-Bon bah c'est comme tu veux! Compte trente-huit heures et je devrais être de retour.
-Une journée ça 36 heures.
-Je sais, mais je prévoit plus ou moins deux heures.
-Ok, je t'aime a plus j'ai du boulot.
-Bye je t'aime.
Asaka roulait depuis près d'une heure et n'avait rien vue depuis qu'elle avait quittée la ville de Skyte. Des arbres et du sable. C'était tout ce qu'elle voyait. Une forêt. Des kilomètres de sable. Un autre forêt, ensuite, du sable. Le soleil se couchait. Elle allait rouler de nuit. l'air y serait plus frais. Sinon, elle aurait juste encore moins de chances de de voir quelqu'un sur cette route déserte. Dix minutes plus tard, elle rencontra une très petite ville. À comparer à Skyte, ce n'était qu'un village. «Month» était inscrit sur l'holograme de bienvenue à l'entrer de la ville. Asaka y passa en trombe et remarqua que seulement des renards y vivaient. Pas étonnant que les affiches lumineuses ne lui disaient presque rien. La loue en armure rouge continua sa route. À la sortie de la ville, elle heurta de plein fouet un renard. Appliquant ce qu'elle avait aprie, elle tournoya dans le sens anti-horaire et continua son chemin tout bonnement. Asaka continua sa randonée durant plusieurs heures sans voir personne sur la route et même sans voir de ville ou village.

Elle roulait désormait sur une plage. La route se trouvait a passer sur le sable fin de la plage, à moins de deux mètres des vagues. À cette vitesse, les goutes d'eau qui flottaient dans l'air heurtaient la louve comme de fines lames de rasoirs. Cela ne lui faisait aucunement mal, mais elle saignait quelque peu de la queue. Elle ne s'en rendie compte que lorsque, toujours à pleine vitesse, une roche passa dans la roue avant et la frappa au ventre. Aussitôt qu'elle ressentie la roche lui briser les os, Asaka s'écroula au sol et traina durant plus de deux kilomètres sur la chaussée. Elle finie sa course sur le dos. Immédiatement elle se débarassa de son armure et examina son corps ensanglanté.  À quelques endroits, elle n'avait plus de fourrure. À d'autres, elle voyait carréments  ses os. Là, elle avait mal. De son ventre, sa queue ainsi que ses cuisses et son dos étaient en piteux état. Comme la route s'était éloingnée un peu de la mer, elle dûe y ramper pour aller se mettre à l'eau. L'eau la détendrait et lui aiderait a appaiser sa douleur. Elle était presque rendue que quelqu'un passa et la vit. Il vint lui porter secours et pour faciliter la guérison, déja bien avancé de la louve, il fit se coupa et fit couler quelques goutes de son sang dans les plaies de la louve. Pratiquement immédiatement, elles se refermèrent et la louve reprit des couleurs. Sa peau et sa fourrure revint.
-Merci.
-Il y a pas de quoi, c'est mon boulot. Soyez plus prudente la prochaine fois.
-Oui, et encore merci.
La louve ne l'avait même pas regarder. Elle s'était contenter de faire apparaitre sa combinaison et de continuer sa route. Elle n'avait même pas atteint sa vitesse maximal qu'une autre roche vint lui frapper le ventre. Elle saignait mais décida de continuer sa route malgré tout. Des milliers de petites goutes de sang la suivait avant que sa blessure, la minute suivante, soit complètement guérie. La plage très loin de la route désormait, la louve rencontra plusieurs ville et village. Lif, Hjktu, Mkot, Kkoruy, Ijnso, Aoiwh, Ekdjui, Ciohe.... Plus elle roulait, plus la distance entre chaque ville se raprochait. Le jours se levait. Elle n'avait pas remarquer le temps passer que cela faisait déja vingt heures qu'elle roulait. Asaka s'arrêta quelques instant dans un marché dans la ville de Muhwefg. Elle y acheta deux Mwos. Elle regarda attentivement le fruit violet. Elle se plue a penser que si elle ne les mangeaient pas, ils allaient la manger. À près avoir bouffer, elle continua sa route...qui...justement commençait à dévier vers la droite. Comme son objectif était de toujours rouler en ligne droite, elle due quitter la piste asphaltée. Elle roulait désormait sur du gravier.

Des centaines de milliers de petites roches la frappait au ventre,aux fesses et sur la queue. Bien vite elle se mit a saigné abondemment. La louve tenta tant bien que mal à endurer sa soufrance mais les roches la frappait trop durement. Asaka changea d'apparence, du moins, au niveau de ses yeux. Son cotée machiavélique ne soufrait pas. La deuxième conscience de la louve aimait même saigner abondament comme elle le faisait en ce moment. Derrière elle n'était plus des goutes, mais bien une pleine ligne de sang rouge qui trainait sur le gravier. Sans qu'elle ne saches pourquoi, malgré tout son sang qu'elle perdait et avait perdue en une heure, elle se sentait en pleine forme. Cela faisait près de trois heures qu'elle roulait dans le gravier et les roches la faisait saignée abondemment depuis tout aussi longtemps. Au moment où elle commençait à se sentire a bout de forces, la route réaparue sous ses roues et ses inombrables blessures guerrirent aussitôt. Tout en continuant de rouler elle se parlait;
{Merci d'avoir continuer de rouler.}
{Mais voyons, comme si tu avais besoin de te remercier. En plus, j'ai aimer se sentiment de fine soufrance que j'avais. Notre corps est faible. Mais c'est ça qui fait que c'est drôle. Je suppose que je dois te remercier de laisser ton petit diable prendre les reines de tems à autres?}
{Non, ça serait trop stupide de ce remercier sois-même}
{Grouillons-nous pour arrivée à Skyte.....}
{....j'ai envie de faire d'Enium.}

Elle roula a pleine vitesse. Villages, camps, lacs, forêts, déserts...tout passait tellement vite. Ce ce que la louve souhaitait c'était de finir sa randonnée le plus rapidement possible pour aller retrouver son Enium d'amour. Elle ne portait plus attention à ce qui défilait devant ses yeux, elle ne faisait que penser à son amour. Une fois enfin arrivée a destination, elle se dirigeait chez elle. Comme elle s'en doutais, à cette heure, Enium avait finit de travailler. Il était déjà allonger sur le lit. Il devait rêvasser puisqu'il ne remarqua pas la présence de la louve tout de suite.
-Tu m'as manqué» avoua le loup ténébreux.
-Chut...tais-toi.» murmura la louve.
La nuit fûe bonne. Les deux loups étaient en sueur. Le soleil se lèverait bientôt. Ils en profitèrent pour passé du temps ensemble, l'un coller à l'autre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site