-46.Soins intensifs

Asaka s'avança vers son adversaire. Cette dernière ne bougea pas. Elles restèrent un long moment sans bouger. La faux de Kyorô ,dans sa main droite, pointait le sol. Asaka ne cessait de fermer et d'ouvrir sa main droite. Une bourasque de vent brisa le silence mortel entre elles. La tension était à son comble. Allaient-elles se battres malgré la supérioritée de la louve? Allaient-elles simplement se tournées dos?
-Psssssst. T'as beau me regarder comme ça, j'va t'planter pareil.» Provoqua la furry.

Kyorô se détendie et s'envola au dessus de la forêt. Asaka prit une roche et la lança de toute ses force sur la Zàarka qui la reçue au ventre. Elle se mit à saigner. Des ses quelques trois cent mètres de hauteurs dans le vide, l'ange déchue disparue dans une bourasque de vent qui troubla son image, avant de finalement disparaître. «{Salope}». La louve flaira le sang qui recouvrait sa main. Aucunes odeurs particulières, comme elle s'en doutait. Jack semblait être du niveau de la louve, alors si Kyorô l'avait tué, elle était donc du même calibre qu'Asaka, et même plus forte puisqu'elle avait tuer d'autres personnes. Alors pourquoi la furry était toujours plus forte que son opposente?

{Grâce à moi}
{Quoi, t'es plus fort qu'avant?}
{Ouais. Maintenant que je me suis complètement habitué et fusionné avec toi, je peux être aussi fort que normalement, puisque maintenant, C'EST normalement.}
{Peut-être, mais va falloir plus que ça pour la planter. Si elle continue a gober la force des autres, va pas être trop long qu'on va se faire torcher et j'ai pas envie d'être Zàarka! T'as un moyen de décupler ta force TRÈS rapidement?}
{Certainnement que j'ai un moyen de décupler ma force! Sauf qu'à toute les fois que je le fait, tu racourice ton temps de vie d'un an.}
{J'm'en criss, va falloir la battre si je veux continuer de vivre même une journée de plus. C'est du sérieux à partir de maintenant.}
{Alors le moment venu, j'augmentrai ma force, mais faudra pas le faire souvent.}
{J'm'en doute. Mais j'y pense...}
{Non.}
{Ouff! Parce que sinon j'était mal barrée}
{T'es mal barrée pareil ma grande!}
{J'sais. Mais pourquoi elle peut pas te...}
{Elle peut m'enlever une partie de mes pouvoirs, mais elle ne peux pas me séparer de toi, puisque je suis toi. Autant que toi tu es moi.}
{J'oublie tout le temps}


La louve disparue de la Terre pour réaparaître sur Skyte. Elle fit un pas en avant et se mangea un coup de faux dans le dos. La lame lui transperça le corps et la faisait souffrire énormément. Elle échappa un cri de douleur avant de tomber à quatres pattes sur le sol. Son sang coulait abondamment. Lorsque la large lame ressortie de son corps, il en fût plus douloureux que lorsqu'elle y était entrée. Asaka crachait son sang. Sa gueule en était pleine. La furry haletait. Déjà que cette attaque l'avait surpris, elle en reçu une autre, moins surprenante cette fois. Un coup de pied bien placé sur la gueule. Asaka tomba au sol, à bout de force et regarda son attaquant.

Une image flou de Kyorô lui apparue. Elle semblait sourier. Son bras était encore en sang, tout comme son ventre ce qui prouvait qu'elle n'avait pas tuée depuis leur rencontre sur Terre, quelques secondes auparavent. Elle admira le sang de la louve sur son arme. Elle approcha sa faux de son visage et laicha le sang de la furry. Elle semblait extrêmement contente de son gout puis elle se pencha au dessus de la louve.
-ÇA, c'est pour la criss de roche que tu m'a lancé. Je te l'ai dit, je te veux aucun mal, mais pousse moi pas à bout et reste sur tes gardes, je suis un ennemie puissant qui peut t'éliminer facilement.

Elle disparue aussitôt et Asaka, sentant ses forces l'abandonner, ferma les yeux en se tordant de douleur et laissa son double la ramener à la maison et la guérir. La furry machiavélique ne fit que se rendre à la maison et s'allongea dans un bain froid. Puis elle reprit ses esprtis normaux. Lorsqu'elle se réveilla, l'eau du bain était rouge. Sa blessure n'avait pas encore cicatriser, puisqu'elle n'avait plus assez de sang pour refermer la plaie. Elle ne pouvait ni bouger, ni même parler. Par chance, Solk avait flairée sa maîtresse de sa chambre et avait décidée de lui dire le bonjour. Elle fûe très surprise et appeurée de l'état de la Canidée. Le regard d'Asaka démontrait bien son extrême fatigue. Le bain plein de sang expliquait le pourquoi de cette fatigue.

La sbire prit doucement sa maitresse dans ses bras et la transporta dans sa chambre. Asaka haletait moins mais sa respiration restait difficile et bruyante. La vassale laicha la blessure de sa maitresse tout en sachant bien qu'il devait y avoir quelque chose d'autre. De plus important que ce qu'il en parraissait, puisque normalement, l'Alpha aurait cicatriser et serais en pleine forme à l'heure actuelle. Comme la furry blanche n'y connaissait rien à la médecine mais ne voulait pas nuire à la réputation de sa maîtresse en l'envoyant à l'hopital, tout ce qu'elle trouva à faire était d'attendre.

Il se passa quelques minutes et elle finie par mettre les pièce du puzzle ensemble. La respiration difficile, l'énorme quantitée de sang dans le bain, la blessure qui ne cicatrisait pas sauf lorsque Solk la laicha... Asaka avait un poumon de perforé et elle allait manquer de sang. Sans perdre une seconde, Solk courrue dans la cuisine, ramassa un grand bol et se passa la patte dans le ventre. Elle tenta de mettre le plus de son sang possible dans le bol et lorsque sa blessure fue cicatriser et que le sang ne coulait plus, elle l'apporta en vitesse vers sa maîtresse. D'abord elle s'excusa et entra deux doigts dans le ventre de la louve juste à coter de sa première blessure. Elle y versa un peu de sang mais la plaie se referma rapidement.

La furry blanche attendie de voir l'effet, si il y en avait un, de sa méthode. Elle fûe récompensée rapidement avec la respiration de moins en moins bruyante et de plus en plus normal de sa maîtresse. Asaka semblait se porter un peu mieux, mais la guérison ne s'était pas totalement faites et la furry rouge ne pouvait toujours pas bouger. Solk ouvrit doucement la gueule de son aimer dirigeante et lui versa le sang. Elle en garda un peu et ouvrit une autre plaie sur le ventre de l'Alpha pour ensuite y verser tout le sang restant. Allongée sur le dos, la respiration d'Asaka semblait montrer qu'elle guérirait dans l'heure et que tout irait pour le mieux.

Solk regarda tendrement sa maîtresse et sortie de la chambre et se concentra sur chaques bruits qui en provenait. Ensuite elle vida et lava le bain, lava la cuisine tachée de sang et lava les traces de pas sanglantes au sol. Elle s'apprêtait à prendre une douche lorsqu'elle entendie sa maîtresse se lever. La porte s'ouvrit et une Asaka couverte de sang et quelque peu endormie apparue. La furry rouge et bleue tenta de marcher mais elle tanguait d'un coter ou de l'autre. Elle dûe se tenir sur la chaise tout près pour éviter de tomber au sol. Un peu sonnée, elle se releva et tenta de plus belle de marcher. La louve faiblie et tomba droit au sol. Solk accourue vers elle et la prit dans ses bras. Asaka venait de perdre conscience une autre fois.

D'une extrême prudence, la furry blanche transporta sa maîtresse à la salle de bain et fit couller l'eau de la douche. Elle acotta sa dirigeante contre le rebord du bain et dirigea l'eau dessus. Le sang finit par se déloger de la fourrure et s'écoula dans le bain. Peu à peu, Asaka semblait se réveiller. Elle s'apprettait à se lever mais Solk la prit par les épaules et la tenue au fond du bain. L'Alpha devait être encore faible puisqu'elle se laissa faire. Elle resta assise dans le bain tandis que Solk prenait soin d'elle.
-Vous devez prendre du repos maîtresse. » Asaka avait les yeux mi-clos « Je vais vous laisser le temps de vous lavez je ......
Asaka s'effondra de nouveau. Solk la redressa et lui enleva ses vêtements, doucement, ensuite elle la lava et ramena dans sa chambre où le lit n'était pas couvert de sang.

Lorsque la furry aux cheveux bleus se réveilla, elle était nue sous ses couvertes, sentait le savon et n'avait plus aucunes traces de sang sur sa fourrure. Solk entra dans la pièce et d'une voix douce lui recommenda de rester au lit quelques jours. Elle lui avoua aussi avoir été chercher deux sérum à l'hopital. Un pour aider la guérison et un pour un sommeil prologé.
-Je vous en conjure, maîtresse, prenez-les. Reposez-vous.
Dans un souffle, la ma soignée lui répondit,
-Mer....ci....pour.......................tes.........soins.........je..........
-Maîtresse, vous n'avez aucunement besoin de me remercier, c'est moi qui vous remercie de me faire confiance. Maintenant, buvez.

Solk remi à sa maîtresse un ver contentant les deux remèdes et Asaka but le tout docilement. La louve rouge tomba endormie dans les minutes qui suivirent. Enium arriva peut après et demanda à voir son amoureuse. Solk lui répondit de la laisser dormir, qu'elle avait eue une dure journée et qu'elle devait dormir durant quelques jours. Le loup lui avoua qu'il devait la voir, la louve blanche lui demanda de ne faire aucuns bruits. Il entra dans la pièce, parla à son amoureuse, malgré tout, d'une voix basse et douce, lui flattait les cheveux et l'embrassa avant de ressortir et de s'assir à la table.
-Je l'ai jamais vue comme ça.» Avoua le loup.
-Moi non plus. Peut importe qui lui à fait ça, cette personne est, soit, vraiment forte soit elle à une arme énorme et à attaquer maîtresse pendant un des très courts et rares moments où elle baisse sa garde.
-Les deux. Pour lui faire ça, elle doit avoir attaquée surnoisement ET dois être forte. Lorsqu'elle se réveillera, j'y demanderai qui a put lui faire ça.
-Oui. Bonne idée.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×