-54.Terres Infernales

Asaka fit une chute de quelques.....centimètres avant que Solk l'attrape par la queue. La louve rouge remonta rapidement sur la corniche et remercia sa sbire. La chaleur était atroce. La lave en fusion dans cet endroit fermé n'était pas ce qu'il y avait de plus rafraîchissant. Les deux louves regardèrent autours d'elles. Une partie d'un des murs comportait une cavitée assez grande pour y laisser passer quelqu'un à genoux. Ce que firent les louves, elles passèrent à genoux. Le mini tunel les conduisit sur une énorme chambre de magma. La furry rouge n'ayant aucune envie de s'éterniser là, elle tenta de flairer la piste de cette renarde. L'odeur était tellement faible qu'Asaka dut carrément renifler le sol pour savoir où aller. Après quoi elle longèrent la mer de lave en sautant sur des colones de roche qui, bisarement, formaient un escalier qui montait.

Elles montèrent quelques "marches" assez rapidement puis, lorsqu'Asaka posa patte sur un énorme stalagmite, une série de flèches en feu les bombardèrent. Rapidement, les deux louves sautèrent sur les marches plus hautes. Deux flèches se plantèrent dans la jambe d'Asaka, une au tibia l'autre près des hanches, et une seul planta Solk, cependant la louve blanche se fit atteindre à la poitrine, près des organes vitaux. Elles laissèrent entendre des cris de souffrances et s'écroulèrent au sol.

Solk ne bougeait plus et Asaka, pas vraiment plus. Malgré tout, la louve Alpha réussie à se sortir ses deux flèches et éteindre les quelques flames qui lui dévoraient la jambe, ensuite elle rampa vers sa vassal, retira doucement la flèche de sa poitrine et étouffa le feu en vitesse. Elles ne bougèrent guère durant quelques secondes, le temps de guérrir. Durant cet attente, Asaka remarqua que les flèches continuaient toujours de pleuvoir, mais sur les deux colones plus basses. La louve rouge fut la première à se lever et tenta de trouver l'endroit où était lancé tout ceci mais une stalagtite lui bouchait la vue. La louve blanche se leva à son tour et proposa de passer devant pour servir d'éclaireuse. La louve rouge trouva cette idée remarquable et conseilla de rester à l'affût. Solk acquiesta et elles continuèrent leur montée.

Après finallement près de deux heures à monter des stalagmites, à éviter des flèches embrasée, des fausses colones qui s'effondraient sur une pression minime et des pics très accérés sur la plupart des colones qui servaient de cible pour des stalagtites en chute libres, les deux louves finirent par se rendre dans une autre pièce. Plus sombre cette fois-ci et bien plus étroite. Solk fit un pas et une trappe s'ouvrit rapidement devant sa patte laissant entrevoir d'énormes roches très pointues et assurément coupantes à souhait. La furry blanche recula d'un pas automatiquement et regarda la totalité du plancher devant elle. Le sol était quadrillé. Pour être plus sécuritaire, Solk ramassa quelques cailloux près d'elles et, lorsqu'elle doutait d'un carré, les lançaient violament sur la supposée trappe. Pratiquement tout les coups furent les bons et ouvraient une trappe. Asaka, quant à elle, ne faisait que suivre sa dissible. Sans le savoir, elles se "parlaient" toutes les deux sans même entendre ou comprendre les pensés de l'autre.

{Pourquoi se démener quant elle peut bien le faire pour moi, en plus, elle doit être super heureuse de se sentire utile....}Pensa Asaka à elle même.
{Enfin, maîtresse, vous me laisser voous être utile. Vous me faites assez confiance pour me laissez nos vies entre vos mains, vous m'en voyez très heureuse....}
{Faut toujours bien que je commence à lui faire plus confiance...après tout, c'est ma vassale...}
{Servante à jamais de ma très chère et bonne maîtresse. Rien ne me rends plus heureuse que de la voir heureuse et en santé...}
{Méchant calvaire pareil....cette conne d'Aska est mieux d'en valoir la peine...}
{J'ai hâte de rencontrer cette renarde...}
{J'y penses....j'va y demander ce qu'elle penses réellement de moi, sincèrement....}
{Maîtresse, vous êtes si gentille de me laisser vous acompagner dans de tels endroits et de rencontrer toutes ces personnes, je vous en suis éternellement reconaissante}

-Solk?» Asaka traversa la dernière série de carrée«qu'est-ce que tu penses RÉELLEMENT de moi? Sincèrement. T'es ma première dissple et je voudrais savoir, si un jour je....bah...tu sais......qu'est-ce que je dois améliorer?
-Maîtresse, je suis émue que mon opinion vous importe à ce point. Sachez que c'est un plaisir d'être sous vos directives et que pour rien au monde je vous laisserais tombé. Personellement, je trouves que vous êtes la personne la plus forte, la plus téméraire, la plus belle, la plus ingénieuse, la plus....la plus...la plus...maîtresse, vous êtes parfaite. Ne changer rien à rien sur aucun point vous visant de près ou de loin. Je suis très flattée d'être à vos cotés et je veux que vous sachiez que je mourrais pour vous.
-Merci, ça me touches ce que tu dis là...vraiment. Toi aussi, t'es super comme servante. Bon, le petit moment de tendresse est terminé, ont continu!

Solk fit un signe de politesse à sa maîtresse et se remit en marche. Les louves continuèrent d'avancer dans le noir le plus total dans un tunel assez étroit. Un bruit de lame se fit entendre au loin. Solk avançait plus lentement et tentait d'écouter plus attentivement les bruits environnents. Bien vite, elles se retrouvèrent devant, elle en jugèrent au son, une série de dix guillotines pendues au plafont, plafond extrêmement haut probablement, et qui passait d'un mur à l'autre. Asaka ordona à Solk de placer ses doigts le long du mur le plus haut possible. Comme la louve rouge l'avait prévue, les lames n'étaient pas si grandes que ça. La furry rouge sauta au mur et tenta de s'y aggriper jusqu'à ce que la lame passe tout près d'elle. Au moment propice, la Cannidée rouge se plaça dans la fente et, lorsque la lame s'approcha, bloqua la guillotine par le manche fixé au plafond. Elle retegnit la lame le temps de permettre à sa sbire de passer puis elle s'accrocha au poteau en bois qu'elle brisa d'un coup de force.

L'énorme lame demie circulaire tomba lourdement au sol créant une fente très profonde. Les deux louves la poussèrent vers l'autre pendule et, lorsqu'elle devinèrent être le bon moment, placèrent la lame devant la fente. Le pendule morbide entra en colision contre l'énorme blade. Le bruit fut insuportablement aigu. Les deux louves se prirent la tête et tentèrent de couvrir leurs oreils du son mais en vain. Elle perdirent concsience et tombèrent au sol. Asaka se reveilla finallement après plus d'une heure. Solk était toujours inconsciente.
{Bordel, ça résonne en sale ça! J'le re-fait plus! GA―RAN―TIE!}
Malgré son mal de tête, elle se leva mais retomba rapidement au sol.  Elle dût attendre plusieurs minutes avec de se relever et de pouvoir rester debout. Lorsque tout fut rentrer dans l'ordre, elle se pencha au dessus de sa vassal et lui tira doucement une oreil pour la réveiller.

-Aie, aie, aie, aie, aie, aie! Maîtresse, vous me faites mal.
-Si tu veux, la prochaine fois, je donne une claque en pleine face?» Joka Asaka.
La louve blanche tenta de se relever mais l'Alpha l'en empêcha.
-Oublie ça, tu reste là, t'as la tête qui tourne non?
-Oui maîtresse, mais ne vous inquiettez pas de moi, je vous ralentie.
-Hey, c'est pas comme si j'avais un temps limite. Et en plus, t'en as faites assez pour moi, j'te dois bien ça. Alors prends bien en note, j't'ordonnes de pas bouger avant que tu ailles mieux peu importe le temps que ça prends!
-Oui maîtresse Asaka. {Vous êtes si gentille}

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×