-57.Fractures

-Woa, c'est de ça que tu avais l'air, hein? J'ai l'étrange impression de déjà t'avoir vu comme ça....j'veux dire...avant que tu sois louve....»
Enium semblait un peu de mauvais poil. Son sourire semblait être forcé.
-Hey, ça va toi?
-Heu ouais ouais...j'ai vraiment l'impression de déja t'avoir vue comme ça....
-Aucunes idées, j'ai pas de mémoir d'avant d'être louve.» Asaka reprit sa forme originelle
-Ouais....je sais...mais quand même...
-T'aurais vu Solk?
-Hu? Ha, ouais...à la maison, elle est aller chercher un morceau de viande, t'as pas idée!
-Mmmmm, bon aller, j'te laisse, faut que je lui parles...t'allais quelque part?
-Mouais, un ami veux que je lui mettes un turbo dans son cmv.
-Ha, ok. Salut.» Ils sembrassèrent et se laissèrent aussi subitement qu'ils s'étaient rencontrés.

La louve rouge marcha un peu pour ce rendre à la maison et fue acceuillie par une odeur de steak saignant et sa dissiple qui était assise dans la cuisine. Elle se retourna rapidement la tête lorsque la louve Alpha entra et lui sourie.
-Bienvenue maîtresse.
-Contente de te voir! J'ai quelque chose à te demander, c'est pas un ordre, mais si tu fais pas ce que je dis, ça va fair extrêmement plus mal..
-Loin de moi l'idée de vous désobéire maîtresse Asaka.
-Pas sure que tu va dire pareil dans deux secondes....j'veux que tu me casse le plus d'os possibles.
-QUOI!? Mais, maîtresse...je, je ne peux pas vous faire une chose pareil c'est....
-HEY! SI TU LE FAIS PAS, J'ME LE FAIS MOI-MÊME et ça va me faire plus mal.
-Mais...
-Tu m'aides ou pas?
-Pouvez-vous au moins m'expliquer le pourquoi de cet ordre?
-Simple, ce qui me tue pas me rends plus forte.
-Ce...qui vous tue pas....
-Alors? Tu te grouilles?

La queue basse, Solk s'avança vers sa dirigeante et lui prit le bras. En un coup vif et puissant, elle brisa le poignet gauche. Asaka fronca ses sourcils et laissa s'échaper un petit grognement. Solk, l'air piteux, regarda d'un air peiné sa maîtresse.
-Aller, continue.» Ordonna Asaka.
Solk s'exécuta et brisa l'avant bras et le bras gauche de la louve rouge. Cette fois, la furry cria sa douleur. Elle respirait rapidement et avait chaud. Sans perdre de temps, Solk ordonna a Dyz d'ouvrir les fenêtres mais Asaka réfuta l'ordre en expliquant que les cris attireraient quelqu'un. Solk s'excusa de son incompétence et continua son travail sur l'autre bras de sa dominante. À bout de souffle, la grande louve tomba au sol. Après, elle ordonna à sa vassal de lui briser la cage thoracique. Solk, laissa couler une larme mais l'essuya le plus rapidement possible, puis, come elle ne se sentait pas assez forte pour briser le thorax de sa maîtresse, grimpa sur une chaise et, en tombant de la chaise, lui assaignie un coup de pied qui porta ses fruits.

Asaka hurla comme une enragée, montra les cros face à la douleur puis se mit à saigner. Solk regarda d'où venait le sang et fue soulagée que rien de grave ne s'était produit. La louve rouge respirait difficilement et bruyemment. Solk décida, pour la santé et la sécurité de sa maîtresse, d'attendre avant de briser quoique se soit d'autre. Totalement consciente, Asaka ne cessait de gesticuler dans tout les sens, dans son sang. Étant donné son état, il lui faudait plusieurs jours pour guérir complètement, mais pas avec son double qui accélérait sa guérison. Maintenant, ce n'était qu'une question d'heures avant d'être complètement remise sur pieds.

Lorsque l'état de la louve rouge s'améliora, elle respira mieux et sans bruits, Solk fit apparaître ses machettes. Du coté non-tranchant, elle frappa l'Alpha aux jambes, puis aux tibias. À chaque coup, un os se cassait un un hurlement de douleur se faisait entendre. Près de deux heures passèrent. Solk, la queue baisse et sanglottante n'en pouvait plus de faire souffrire sa maîtresse. Le seul os qu'elle n'avait pas encore brisé sur l'Alpha était son crâne et il n'était pas question de le lui briser et de risquer sa mort. Asaka saignait abondament, mais rien n'était inquiétant, elle avait vue pire et s'en sortirait. La louve rouge avait perdue conscience lorsque sa colone fue brisée.

Solk prie sa maîtresse et l'allongea dans son lit après quoi elle commença à laver le plancher. Enium entra lorsqu'elle s'apprêtait à terminer son ouvrage. Montrant les crocs, le poil hérissé, les yeux plissés il avait sentie l'odeur du sang d'Asaka. Il était certain que quelqu'un lui faisait du mal et fût très surpris de ne voir que Solk lavant le plancher. Halenant l'odeur de sa louve, il se dirigea vers la chambre de Solk et y entra en vitesse. Il fut soulagé d'y voir son amoureuse mais demeurait confus. Pourquoi saignait-elle alors? Pour trouver réponses à sa question, il se retourna et vit Solk en chien de fusil. Il lui fit la gueule et la prit par les épaules, la leva dans les airs et la plaqua violamment au mur.

-QU'EST-CE QUE T'AS FAIS À ASAKA?» Enium grognait, visiblement, il était de mauvais poils.
-Je n'ai fais que ce qu'elle m'as ordonnée de faire et puis je...
-QU'EST-CE QUE TU LUI À FAIT? POURQUOI? C'EST QUOI TON PROBLÈME?
-Maîtresse Asaka m'avais ordonnée de lui briser le plus d'os possibles ou sinon....
-ET TU L'AS ÉCOUTÉE? »son regard changea de coulour pour passer au rouge, un rouge sans pupilles, ce qu fit trembler Solk
-Je n'avais pas le choix, sinon elle l'aurait fait elle-même.
-T'AS PAS ESSAYER DE L'EN EMPÊCHER?» le loup lacha les épaules de la louve pour la prendre par le cou.
-Je...j'ai..elle....c'est que...» Solk avait terriblement besoin d'air, Enium lui serrait le cou bien trop fort« maîtresse n'as.....pas...voulue...........écou.....tée.....

Alors que Solk sembla s'avouer vaincue, le loup noir la projeta sur la table à mangé. Lorsque le le loup s'approcha de Solk, cette dernière recula. Le regard du loup redevint normal puis il pointa du doigt la louve blanche.
-Bas les pattes sur Asaka! T'as compris? Si je te reprends à lui faire du mal, j'te butes.
-Mais..Enium..
-PAS DE MAIS!
 Solk, la queue entre les jambes, fit un signe de tête, se leva et se poussa en vitesse du regard du loup définitivement en colère. La furry blanche due attendre quelques minutes avant qu'Enium ne se calme et s'assis dans le salon. Solk tenta d'aller le voir pour s'excuser, mais à chaque mouvements qu'elle faisait, Enium grognait. Il fallut attendre le milieu de la nuit avant que la louve blanche puisses bouger, lorsqu' Asaka sortie de la chambre.

Se fendant la gueule, elle remercia Solk.
-Pourquoi riez-vous maîtresse?
-Haaaaaa» elle cessa de rire« pour rien, pour rien. {J'suis juste super contente de savoir que j'deviens de plus en plus "dure". Fait gaffe la Zaàrka, tu va en manger une sale!} Pourquoi t'es assise là toi?
-Heh bien...C'est...que....en faites....
-Te gênes pas, j'suis super contente présentement et y a pas rien que tu peux dire pour détruire mon bonheur. Qu'est-ce qu'il y a?
-C'est moi qui lui a dit de rester là.» Se prononça Enium.
-Et.....pourquoi?» elle se tourna vers Solk« Tu sais que t'ai pas oubligé de lui odéir.
-Sur ce coup, elle avait pas trop le choix. » Enium se leva du sofa et Asaka s'approcha de lui. Elle l'embrassa vivement.
-Pourquoi ça mon amour?
-Pour t'avoir écoutée.
- ......
-J'veux pas qu'elle te fasses du mal, même si c'est ton ordre.
-J'ai une bonne raison.
-J'suis curieux de l'entendre.
-Ça arriveras pas, pas tout de suite en tout cas...
-Pourquoi ça?
-Faire duré le suspense.» Elle lui fit un clin d'oeil, alla dans la cuisine, fit signe à Solk de se lever et sortie le steak du frigo.

-J'ai les crocs, vive la bouffe! Tout à leur, j'vais me jammer quelques morceaux, sauf que là, j'eux pas être seule. Solk tu sais jouer de la batterie?
-Aucune idée maîtresse Asaka, je n'ai jamais essayer. » la louve blanche découpa une énorme partie de l'énorme steak.«viande de Stalk.
-Stalk? Ha et puis merde! Shoot! J'ai faim!
-Oui.» Solk laissa l'assiète à sa maîtresse et se prit elle même une petite pars.

Lorsqu'elles eurent finie de manger, elles partirent à toute vitesse en cmv. Solk savait pertinament que sa maîtresse savais que tout était fermé à cette heure, seul les bars étaient ouvert, mais elle n'osa pas questionner sa dirigeante. La louve auparavent blanche, maintenant dans une énorme armure blindée roulait le plus rapidement qu'elle pouvait pour tenter de suivre sa maîtresse qui roulait à fond de train. Lorsqu'Asaka tourna à droite sur la rue 6 657 Solk devina la destination de leur promenade, la falaise KLK. LA falaise. Là où tout le monde sautait dans le vide durant un laps de temps assez long tout en faisait des mouvements allucinants avant de tombé au sol et de remonté. Elle savait tout cela grâce à Enium qui lui en avait parler plusieurs fois, mais elle n'y avait jamais été.

Solk trouvait qu'elles arrivaient bien trop rapidement, qu'elles devaient ralentirent sinon elles allaient s'encastrer dans la falaise. Plus les secondes passaient, plus la distance entre elles et le mur mortel diminuait radicalement. Lorsqu'elle furent très, très. très, voire même trop près de la falaise Asaka ralentie brutalement à une vitesse de près de deux cents kilomètres heures sauta dans les airs et se débarassa de son armure. Solk bloqua complètement ses quatre roues et stoppa presque net. Asaka, quand à elle, tout son corps s'était fracassée contre la falaise. Une énorme crevace se forma dans la montagne puis Asaka tomba au sol. Solk, complètement confuse des événements qui venaient de se produire reprit sa forme originel et accoura vers sa dominante.

-Maîtresse, maîtresse, maîtresse! Qu'avez-vous fait? Allez-vous bien? Hoooooooo.....
-Calme toi, j'vais bien.» Asaka s'adossa difficilement au mur de roc et reprit son souffle.
-Qu'avez-vous fait-là?
-Ça se voit non? J'me suis foutue dans l'mur.
-Mais....pourquoi?
Asaka sourie à sa sbire avant de continuer.
-Pour voir comment j'allais m'en sortir. {Et puis?}
-Vous auriez put vous tuer maîtrese!
{T'as la jambe gauche de casser, le bras droit, la cage thoracique, le....}
{JE SAIS! Ce que je te demande, c'est combien de temps avant que tout sois ok?}
Solk, ne me sous-estime pas, je sais très bien ce que je fais.
-Oui maîtresse, je sais...mais...des fois....
{Deux heures maximum}
-T'inquiètes donc pas comme ça. J'ai survécue avant de te connaître. et je survivrai après.
-Avez vous mal?
-C'est bien sûr que oui, mais j'vais m'en tirer. {Bon, alors reste qu'à attendre}
{Mais si tu tiens absolument à monter la falaise, je peux te bouger}
{T'as qu'à plus porter attention à mes pensées et tu saurais que j'ai pas SI envie que ça d'y aller}
{Je sais, je tenais juste à te le demander pareil}


Solk soupira et s'assit à coter de la louve rouge. Un peu à la manière d'une gamine, la louve blanche se tournait les pouces d'impatience. Asaka le remarqua bien vite et soupira à son tour.
-Vas-y.
-....
-Aller,vas-y» sa voix était incistante.
-Mais..de quoi vous..
-Je sais que tu veux y aller. Vas-y.
-Mais, je dois vous...
-J'vais m'arranger, vas-y toi. Si tu y vas l'entement, lorsqu'on se reverra, j'aurai récupérée et j'irai avec toi, à moins que t'ais peur de voir ce que c'est du vrai talent.» Taquina l'Alpha.
-Oui.» Solk, enjouée comme tout, se leva, se transforma et partie à toute vitesse. Après une ou deux seconde elle ralentie la cadence et se dirigea vers la montée.

Pendant ce temps seule, Asaka en profita pour souffler un peu. Après une heure, elle se leva et, trainant de la patte, se poussa de la zone d'aterissage. Comme ses cotes n'étaient pas complètement guérie, elle cracha du sang durant quelques minutes après s'être assise et attendie, en silence de voir Solk descendre.

Après quarante cinq minutes d'attente, Solk apparue en faisant plusieurs pirouettes dans tout les sens. Elle retomba au sol très doucement, (....aussi doucement qu'une énorme armure blindée peu tomber...) et vint rejoindre Asaka qui se tenait debout et en pleine forme. Ensemble, elles remontèrent en-haut et se jetèrent dans le vide.  Les deux louves firent plusieurs tricks avant de retomber au sol et de voir le soleil se lever. Elles surent immédiatement que, désormais, les boutiques étaient ouvertes. Elles se mirent en route pour la ville au soleil levant et recontrèrent, en chemin, Okova. Asaka supposa qu'elle devait se rendre au Passage et décida de ne pas la déranger et de continuer son propre chemin.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site