-58.Blizzard

(voilà un sacré chapitre!)
Asaka savait pertinemant où aller, elle tourna sur la 7 625, puis la 141 350 et ensuite elle longea la 212 et entra sur une boutique bien précise. Solk la suivit de près. Un odeur familière lui parvint à son museau la porte s'ouvra devant Asaka.
-HEY! Salut vous deux! Sa va?
-Super et toi? Quoi de neuf la grande?
-Je pourrais pas aller mieux. Rien, rien du tout, comme d'hab.
Solk entra et reconnue Lorelei, la louve jaune-orangée qui semblait être très amie avec Asaka. La louve rouge tappa la main de son amie et s'acota au comptoire. La furry orangée fut la première à parler.
-Pourquoi t'es ici?
-T'acheter un drum.
-Juste ça? La dernière fois que t'as venue me voir, j'ai automatiquement étée employer de l'année pour deux ans!
-Sérieuse?
-Ouaip.
-Ok...contente pour toi! Mais ouais, j'viens juste pour une batterie, c'est pour Solk.
-Ha! T'as dissiple!

La furry rouge fit signe à sa vassale de s'aprocher, ce qu'elle fie.
-Qu'elle genre de drum tu veux?
-Je...je sais pas...
-J'vais te montrer trois modèles, tu me diras ce que tu en penses après
-Oui.
-Bon, voilà les trois modèles les plus venduent, le plus chère est le meilleur, mais si tu veux mon avis, c'est le moins beau. 
Asaka toujours acoté au comptoir n'écoutaist la conversation que d'une oreil puisqu'elle observait attentivement la fourrure de son amie. Après quelques minutes dans la lune, Lorelei donna une claque sur la tête de la louve aux cheveux bleus.
-Réveilles, elle te parle.» Souligna la furry orangée. Asaka se tourna vers Solk qui lui demanda si elle pouvait prendre celui du milieu.
-Hum...heu....ha....heu...oui oui...me dérange pas....Hey Lorelei, t'as fait quoi avec ta fourrure, t'as de la gueule.
-T'as remarqué! Ouais, j'ai mis un produit, je sais pas trop quoi, ça donne du lustre, et j'me suis fait brosser, partout.
-Brosser? Wooooo, ok....oublie ça, j'me fais pas brosser moi!
-J'me suis fais limer les griffes un peu aussi.
-Une vrai pute» rigola Asaka.
-Hey, au moins MOI je suis belle à voir! » Taquina la furry orangé
-Ha―Ha―Ha! Va chier et shoot le drum!» Niaisa la louve rouge.
-Ça vient, ça vient...

Lorelei décrocha le drum et le mur se referma derrière elle, puis la louve jaune-orange retourna se placer derrière le comptoire et se fit payer. Tout de suite après, Solk se créa une formule pour son instrument et le fit disparaître. Solk remercia la vendeuse, Asaka lui serra la main et lui tappa sur l'épaule puis elles partirent. Rendue à la maison d'Asaka, la louve rouge fit apparaître sa guitare et joua quelques accords, puis stoppa net et attendie. Sa dissiple fit apparaître sa batterie et s'essaya, tant bien que mal, à jouer quelque chose de bon pour sa première fois. Pour une première fois, la furry blanche était assez bonne, même qu'elle était assez bonne tout court. La louve Alpha demanda à sa sbire de jouer un beat et elle ajouta par la suite sa guitare. Ensemble, elles jouèrent quelques morceaux assez simplistes durant quelques minutes jusqu'à ce que le traceur dans la poche de la jupe d'Asaka vibre pour les avertirent qu'elles avaient du boulot.

-Bon, ont y va. Les co-ordonnées sont assez précise, alors ont aura pas vraiment besoin de chercher.»
Toute les deux déçues, elles firent disparître leurs instruments et partirent pour le passage. Une fois rendue, Asaka remarqua qu'elles allaient chercher un loup. Enfin, un loup! Un LOUP! La louve rouge sourie intérieurement puis elles disparurent. L'instant d'après, elle se trouvaient au beau milieu d'une énorme tempête de neige à plusieurs milliard de milliards d'année lumière de Skyte. Il devait au moins moins quarante puisqu'Asaka avait froid. Solk aussi, mais moins que sa dirigeante. Les flocons tombait pratiquement à l'horizontal dut au vent qui soufflait terriblement fort. Les pattes des louves s'enfoncaient dans la neige molle et, lorsqu'elles les relevaient pour faire un pas, la neige leur collait à la fourrure. Un vrai temps de chien!

Les deux Cannidées ne voyaient même le bout de leur museau.... et elle devait trouver un loup!? Plus le temps passait, plus la louve rouge avait froid, elle ne grelottait pas, mais elle avait tout de même très froid, cependant elle ne voulait pas le faire savoir à sa sbire pour ne pas passé pour une faible. Comme elles ne pouvaient voir, elles flairèrent; Asaka flairait toute odeur lui permettant de trouver son objectif, le loup, et Solk flairait les mêmes choses, mais en plus elle tentait de ne pas perdre la trace de sa maîtresse. Il leur fallue une heure de recherche à l'aveuglette dans ce froid mordant avant que la louve blanche sente une odeur de feu et de poisson grillé. Les pattes engourdient, la queue lourde de neige, les cheveux lourd, gelés et colant et la fourrure détrempée, elles se dirigèrent vers l'odeur de feu, qui émanait probablement du même endroit. Il fallut une autre heure avant de trouver...rien. Elles ne trouvèrent qu'une bute de neige plus haute que les autres, cependant, les odeurs provenaient belle et bien de cette bute.

N'ayant pas d'idée précise de ce qu'elles cherchaient excatement, elles se séparèrent et firent le tour du button de neige. L'odeur se dissipa très rapidement. Les deux louves se rejoignirent de l'autre coter de la petite cote de neige, devant une sorte de porte. Solk tenta de l'ouvrir, mais elle en fue incapable, tout comme Asaka. Sa fierté personelle refusant de se faire planter par une porte, la louve rouge fit apparaître sa guitare et défonça l'entré fait de neige. Elles furent aussi surprise l'une que l'autre qu'il sagissait réellement d'une porte, mais ce qui les surprient le plus, c'était qu'un loup se trouvait à l'intérieur. Les yeux bleu ronds comme des billes, la fourrure bleues comme les cheveux d'Asaka, portant seulement unu petite veste sans manches et une paire de pantalon lui arrêtant à la moitié des tibiats, il semblait vivre là depuis un bout de temps.

Les louves s'invièrent à l'intérieur et Solk se grouilla pour fermer "l'entré" le plus vite possible. Le loup ne semblait plus surpris, mais content, puis il se leva de son coin où il était allongé et s'approcha, confiant d'Asaka qui se secouait pour se débarrasser de toute cette neige sur sa fourrure. Lorsqu'elle eue finie de se clairer de la neige, elle le regarda droit dans les yeux. Le loup semblait très sûr de lui. Ses cheveux mi-long lui retombaient sur le museau et lui cachait un oeil, le gauche. Son museau avait la taille et la forme parfaite, son sourrire était énigmateur et il avait l'air assez costaud. Les deux louves le trouvait particulièrement beau. Solk semblait fondre pour lui, et Asaka ne faisait que le trouver beau, mais sans plus. Son loup était et demeurait Enium. Sa dissiple, elle, semblait s'avoir trouver un amoureux ce qui fit sourrire Asaka.
-Jolie museau.» Se contenta de dire la louve rouge en Louyen.

Solk aurait bien posé un tas de questions, mais elle se devait de laisser sa maîtresse parler. Le loup détourna son regard de la louve rouge pour le tourner sur la blanche. Solk lui sourrie puis rougie de gêne ce qui le fit rire d'un rire vrai, chaleureux et confiant.
-Qu'est-ce que deux belles créatures comme vous faites chez moi?» Demanda-t-il toujours en Louyen. Sa voix était belle, grave, porteuse, un voix...une voix de ténor.
-On vient te chercher» Répondie Asaka, confiante.
-Me chercher?» Il partit à rire à gorge déployée.«Et pour aller où?
{Dans mon coeur} Pensa Solk.
-Sur une planète entièrement peuplée de Cannidés.
-Des loups?
-Des loups, des chiens, des renards.
-Moi c'est Solk et voici ma maîtresse Asaka. Comment t'appelles-tu?» Solk brulait d'impatience de savoir son nom.
-Deve.
-Quel beau nom!» s'exclama la louve blanche. Le loup lui fit les beaux yeux. Définitivement, ce loup avait du chien!
-Comment t'as faites pour arrivé ici? Ça fait combien de temps que t'es là? T'as pas froid? Et, le plus important, t'es seul dans ce bled perdu?
-Wow, tout un tas de questions. J'ai marcher, marcher, marcher et marcher, un beau jour j'ai tombé de là-haut et je suis tombé dans ce trou. Ça doit bien faire un an que je suis là, j'ai pas froid, non, ma fourrure me protège du froid, et oui, je suis seul dans ce bled. Comment m'avez-vous trouver?
-Facile, j'ai un traceur avec ta position dessus.
-Comment ça fonctionne?
-Aucune idée, mais j'ai tes co-ordonnées, je viens te chercher puis elles disparaissent après.
-Avez-vous déjà vu d'autre loups?» questionna Solk
-Non, mais de toute façon, il aurait bien été difficile de voir quelqu'un ici, surtout quelqu'un d'aussi beau que toi.» il parlait de Solk.

Deve s'aprocha de la louve blanche et se baissa devant elle pour lui faire les bonnes manières. Cette dernière fue surprise et très gênée. Lorsque le loup se releva, il prit les deux mains de la furry blanche et s'approcha jusqu'à avoir le museau à quelques centimètres du sien.
Asaka se contenta d'observer la scène, curieuse de voir se dérouler les évènements.
-Je vais être franc. Peut-être que c'est le fait de n'avoir jamais vu de louve, peut-être que c'est réellement toi me fais de l'effet, mais je te trouves vraiment belle et je voudrais savoir si tu es seule et si tu m'accepterais dans ton coeur.
Son coeur sautait de joie, mais elle ne semblait que simplement heureuse. Elle ne pouvait pas s'emballer tout de suite. Pas avant de savoir l'opinion de sa maîtresse. La louve blanche détourna du regard son amoureux et regarda sa dirigeante. Lorsque cette dernière fie "oui" de la tête, la furry blanche sauta en l'air.
-Sans aucun doute, je t'accepte dans mon coeur Deve.
{Prends pas grand chose pour trouver "l'amour"}
{Ça ne dureras pas}
{Le temps que ça va faire, tout seras beau pour elle...mais temps mieux pour eux si ils s'aiment vraiment}
{Tu serais pas un peu jalouse?}
{Va chier. Enium et moi, c'est pas mal plus solide qu'eux comme relation}
{Solide, ok, mais c'est...}
{Haaaaaaaaa, va donc chier!}

-Désolé de briser le party, mais lui, y reste pas chez nous. Autre chose, si tu commences à me fair chier parce que tu sors avec, j'te casse la gueule, et toi» elle regarda Deve«Si tu lui brise le coeur, j'te brise le cou. Ok?
-Oui maîtresse Asaka.
-Dac. Mais, ou est-ce que je vais vivre.
-Hey, y a des terrains libres en arrière de chez nous. Autre chose, t'apprends à parler le français au plus criss!
-Le quoi?
-Tu vas découvrir assez rapidement» lui répondit Solk avant de lui donner un bec près de l'oeil.
-J'y penses, avec une voix comme ça, tu sais chanté?» demanda la louve aux cheveux bleus
-Je sais quoi?
-Ça aussi, tu vas savoir très rapidement» Répondit de nouveau Solk.
{Manquerais juste Enium avec guitare électrique assez aigüe....} Bon, aller, ont y va, assez trainé comme ça!
-Désolé d'avoir à le dire comme ça, mais j'irai pas loin, je suis crevé. Restons ici pour la nuit.» demanda Deve
-Mouais...ok, faisons ça..mais si vous vous faites..bah...des amours....va vous falloir vous creuser un autre trou dans la neige, parce que moi, j'irai pas dehors me les geler!
-Ne vous inquiétez pas maîtresse! Nous serons sages.» Répondie Solk, heureuse.

Les trois Cannidés s'installèrent donc, Asaka dans un coin, Solk et Deve dans un autre. Le temps passa très, très lentement pour la louve rouge. D'après la température qui chutait elle jugea que ce devait être la nuit et comme les deux tourteraux dormaient a point fermés, elle décida de sortir se dégourdire dehors. La louve fit un trou suffisament grand pour passer à quatre pattes avec ses griffes et sortie en douceur. Une fois dehors, elle fut très contente que la tempête était terminer. Elle en profita pour courrir un peu au clair de...rien...la planète n'avait même pas de lune! Ce qui n'était pas étonnant vu le noir profond qui régnait. Par chance, elle voyait assez bien dans le noir même si son odorat lui était bien plus utile dans ce genre de situation. Tout semblait aller trop bien, la tempête était finie, elles avaient trouvé le loup en moins de deux, Solk venait de trouver l'amour de sa vie, Asaka se formait un band... définitivement, quelque chose n'allait pas.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site