-59.Un but?

Après s'être convaincue que tout pouvait bien aller de temps en temps, la furry rouge halena l'odeur de Kyorô dans les parages. Alors elle chercha à trouver son ennemie, ce qui fue très court puisque cette dernière vint carrément lui sauter dessus. La louve n'eue pas le temps déviter l'attaque et du le bloquer, ce qui lui brisa le bras gauche, preuve qu'elle était rendue bien plus forte que la dernière fois. La louve aux cheveux bleus grimaça de douleur avant de se reprendre sur elle-même et de faire face à la Zàarka.
-La prochaine fois, reste plus sur tes gardes....ha mais je dis n'importe quoi, il y aura pas de prochaine fois!» n'argua Kyorô.
-T'as gueule et vient te battre voir!
Le démon ailé fonça droit sur la louve mais cette dernière évita l'offensive et eue même le temps de contre-attaquer avec un coup de griffe qui déchira le ventre de sa victime. L'autre remonta en vitesse dans les airs ce qui permis à Asaka de guérrir son bras. La louve resta surprise de voir le ventre de Kyorô guérir aussi rapidement, le temps que la Zàarka soit à cent mètres dans les airs était suffisant pour qu'elle guérisse et revienne à la charge, la faux prète à attaquer. La furry fit apparaître sa guitare et se prépara au combat. L'instant s'enfilait une suite de coup de guitare, de griffes, de crocs, de pattes, de faux et d'esquives. Après ce long moment, Kyorô battie des ailes et se remonta à une hauteur inacessible pour Asaka.
-Asaka, tu es la prochaine à me donner ta force et grâce à toi je serai pratiquement INVINCIBLE!
-C'est ça, c'est ça. Et je suis la reine d'Angleterre! Aller, ferme toi le clapet et descend qu'ont règle ça au plus vite!


Kyorô lança sa faux vers la louve qui l'évita aisément. Cependant, la faux n'était qu'un leure et lorsque la furry se déplaça pour éviter l'arme, elle se fit plaquer au sol par Kyorô. Toute les deux tentant de repousser l'autre pour saisir son arme, la Zàarka fit un aveu à son adversaire.
-Tu vas vraiment être la prochaine à me donner ta force.» le ton qu'elle prie sur cette phrase destabilisa Asaka ce qui lui vallue un coup de genou dans le ventre. La louve rouge se retourna rapidement pour attraper sa guitare tandis que Kyorô prit sa faux en s'envola de nouveau.
-Asaka, je vais te dire la vérité puisqu'après tout, peu importe ce que tu fais, j'aurai ta force.
-VA CH....
-LAISSE-MOI FINIR, LOUVE FAMÉLIQUE!» Coupa Kyorô«Tu vois, il y a une limite de gens que je peux tuer pour prendre leur force et pouvoir et il se trouve qu'il ne me reste le droit de prendre les pouvoir d'une seule personne. Asaka, cette personne, c'est toi.
-Viens te battre et on mettra ça au clair!
-Ça sera pour une prochaine fois. Ne tant fait pas, on se reverra très vite.

La Zàarka disparue et des flocons de neige commençaient à tomber. Le vent se leva. Une main se posa sur l'épaule d'Asaka. La louve se retourna brusquement, prête à casser la gueule à cette vache de Kyorô. Malheureusement, il ne sagissait que de Solk qui avait probablement été réveillée par le froid, comme Deve, assurément.
-Maîtresse Asaka?» demanda Solk en Louyen.
{Pourquoi elle....Ha...ouais...il parle pas l'français lui....}
-Vous êtes ok là? Ont peux y aller? J'ai pas envie de perdre plus de temps ici.
-Nous pouvons y aller.
-Bon on va sur Terre.
-Sur Terre maîtresse? Mais pour y faire quoi?
-Pour que Deve aprenne le français...quoique...non, on va sur Skyte, on lui refile un tsx, une armure puis après on va sur Terre...en faites...TU vas tout faire ça, moi j'vais vous attendre au Passage. Et magnez vous l'cul!
-Oui.

Solk prit la main de son amoureux puis les trois Cannidés disparurent.  Ils réaparurent tous dans la même pièce et Asaka s'assieya dans un coin et ferma les yeux. Elle entendie Solk prononcée la formule pour faire apparaître le tsx mais tomba bien rapidement plongée dans sa discution avec son double.
{Hey}
{Hey, qu'est-ce qu'il y a?}
{J'voulais te dire, toi aussi t'as une limite}
{De quoi tu parles?}
{Ma technique. Tu deviendras pas invincible avec ça, je sais que c'est ce que tu crois. Mais détrompe-toi, après trois ou quatre fois, t'as atteins le maximum de duretée possible. En gros, ton bras gauche est le plus dure possible, la prochaine fois que tu le casse, il ne seras pas plus dure}
{Mais j'vais avoir moins mal non?}
{Tu vas avoir moins mal que la première, la deuxième et la troisième fois, mais après ça, le niveau de souffrance reste le même. Alors la prochaine fois que tu te casse le bras, tu va simplement grimacé et avoir mal comme....comme si on te serrais le bras, mais sans plus. Aussi, comme tu l'as vu, ça prends quelques secondes et tout est ok. Mais bien sure, plus la blessure est importante, plus le temps de guérison est long}
{Mouais...ok...bah....j'ai juste à faire un minimum attention à mes os...}
{Fais donc plus que ça}
{J'verrai en temps et lieux}


Après cette discution avec elle-même, la louve s'assoupie. De toute façon, qu'avait elle de mieux à faire? Lorsqu'elle se réveilla, se fut Solk qui se tenait devant elle lui montrant Deve dans son armure. Asaka fit un geste quelqu'onque pour montrer qu'elle se foutait complètement de l'armure de Deve. Ce dernier reprit sa forme originel et ne semblait pas du tout affecter par le caractère de chien d'Asaka. Tous ensemble ils se rendirent sur Terre, dans la ville de Sept-îles. La louve rouge aimait bien cette ville. Ils réaparurent dans la forêt, au fond de la ville. De là, ils prirent forme humaine et se dirigèrent a pied vers la ville. En chemin Deve demanda à Asaka, toujours en Louyen;
-As-tu un but dans ta vie?
La louve d'abord surprise de se faire demander une tel question lui répondit simplement;
-Non, mon seul but, c'est de vivre.
-Voyons donc! Quelqu'un comme toi doit surement avoir une quête, quelque chose, je sais pas moi....
-J'SUIS PAS UNE HÉROINE QUI CHASSE LES BAD GUYS! J'CHERCHE PAS À FAIR LA PAIX DANS LE MONDE! J'AI PAS BESOIN DE CHERCHER UNE ANULETTE MAGIQUE DE JE SAIS PAS QUOI POUR DÉIVRER VA DONC SAVOIR QUI! » elle se mit à crier plus fort, ses yeux s'injectèrent de noir« J'VIS DANS L'MONDE RÉEL ET J'AI PAS À AVOIR DE PUTAINS D'QUÊTES!
-Tu dois surement avoir de quoi à faire qui...» Incisatait Deve
-VA CHIER!» Elle reprit son calme puis continua« Tout ce que j'ai à faire, c'est ma job, et c'est pas une connerie de quête à la con! Si tu reparles de ça, je te casse la gueule!
-Ok, ok. Calme-toi.
{Voir que je vais y dire mon but!}

Deve s'éloigna quelque peu d'Asaka pour se coller sur son amoureuse. Après un moment, ils finnirent tous par ce rendre en ville et, à partir de là, la louve rouge ordonna à Deve de fermer sa gueule et d'écouter les autres parler pour apprendre le plus vite possible. Le petit groupe marcha se fondit dans la masse et se dirigea vers un des centre commerciales de la ville. À pied, le trajet dura presque quarante cinq minutes. Une fois dans la mall, Asaka dirigea les deux autres vers un magasin en particulier. Une fois à l'intérieur, Solk comprit rapidement le pourquoi de leur venue dans cette boutique, il était complètement bondé de gens. Comme si toute la ville s'était donné rendez-vous là. Deve semblait complètement perdu. Le "loup" entendait des centaines de choses en même temps sans avoir une idée de leur signification. La "louve" Alpha décida, après une heure, de sortir pour trouver un endroit moins remplit d'odeurs. Même si elle était plus ou moins habituée à ce genre de foule, il ne restait pas qu'elle ne supportait pas le poids de centaines d'odeurs à la fois.

Elle conduisie le groupe sur le trottoir de la rue principale. Le boulevard, simple rue à quatre voies et deux trottoirs où toute la population de la ville passait. Ce qu'il y a de bien dans les petites villes, c'est que pratiquement tout le monde vous dit le bonjour et vous parlent. Solk répétait à tout ceux qui parlait à Deve que ce dernier venait d'une autre ville et ne parlait qu'Allemand, alors tout le monde lui faisait un signe de tête et parlait quelques minutes avec Solk et Asaka. Les trois loups marchèrent un peu et se rendirent, complètement par hasard, à un bar laitiers où plusieurs personnes venaient et partaient sans arrêt. L'humaine qu'était Asaka s'allongea sur une table et attendie que le temps passe. Durant ce temps, plusieurs personnes parlait au couple de Cannidés. Dix minutes plus tard, la furry Alpha, vraiment écoeurée d'attendre se leva et partie courrir. Elle pointa du doigt le bar, Solk en devina la signification et continua de parler. plusieurs heures plustard, lorsque la louve revint complètement en sueurs, Deve parlait avec un adolescent près de dix neuf ans. Du moins, c'était ce que son odeur indiquait à la louve.

Sans arrêter de courrir, la louve s'approcha de son groupe, puis elle les dépassa et frappa dans le mur derrière eux avec sa main droite. Les planches du mur cédèrent autour du poind ensanglanté de l'humaine. Respirant à plein poumons, Asaka se retourna vers Solk et Deve. L'ado parti en courant.
-Qui a-t-il maîtresse?» demanda Solk perplexe.
-Rien, j'avait envie de frapper. Bon, tout le monde est ok? On peut y aller?
Le couple répondit chaleureusement et en même temps, puis ils se dirigèrent vers la forêt qui se voyait tout autour de la ville. Après une heure de marche, ils furent aux abord des sapins. Il ne leur restait qu'une rue à franchir seulement, une voiture changea leur but lorsqu'elle ramassa de plein fouet Asaka qui baillait la bouche grande ouvert. La louve fut projetée dans les airs et un bris de fer et de vitre qui se tord et se casse se fit entendre. Les quatres roues de la bagnole bloquèrent et un crissement de pneu se fit entendre. La louve retomba sur ses pieds et reprit son apprence normal avant de s'avancer, furieuse, vers l'auto. La porte s'ouvra avant même qu'elle soit arrivée mais l'occupant resta à l'intérieur.

La louve, définitivement de mauvais poils se pencha et plongea sa tête dans la voiture, agrippa la conductrice par les épaules et la lança hors de la carcasse. La femme tomba au sol plus loin avant de se relever rapidment et de faire face à la louve qui avait complètement cessée de bouger. La femme avait de beaux cheveux soigneux et un visage rond. Elle semblait sourir malgré tout.
-C'EST QUOI TON PROBLÈME? T'AURAIS PAS PUS T'ARRÊTER SUR LE BORD DU CHEMIN ET ME PARLER?
-Tu m'aurais parler?
-Non, mais j'aurais pas une fracture de bassin.
-Je t'ai cassée le bassin? J'en suis navrée»Elle semblait très sincère.
-T'es conne ou quoi? C'est juste pour dire que j'vais avoir un bleu! J'suis fait solide.
-Ouff....on a besoin de temps au paradis.
Asaka soupira et leva la tête en l'air.
-Quand c'est rendu que même les anges te font chier pour te demander de l'aide....

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×