-62.Un combat de plus

L'Alpha, dans la chambre de sa dissiple, écoutait attentivement cette dernière lui disait.
-Deve...m'as..enfin il a....il est...partit...
-Partit? Il t'as planté là?
Solk fit signe que oui.« J'aurais souhaiter jamais le rencontrer. Je veux plus jamais le voir.
-Il est où là?
-Chez Lorelei.
-Bon écoute» elle sortie de la pièce et se pencha pour prendre l'ange.«j'ai ici un ami qui veut qu'on le bouffe avant qu'il pourrisse, aussi» elle lui trancha la gorge d'un coup de griffe puis fit sortir la lange par la plaie fraichement faite et montra le corps à sa sbire« Il veut que tu souries un peu.
Solk essuya ses larmes et sourie à sa maîtresse. Cette dernière lui sourit et se retourna.
-Bon, je reviens, j'ai quelque chose à faire.» Asaka, furieuse, sortit.

Une fois dehors, la louve rouge marcha d'un pas presser jusque chez Lorelei, demanda l'accès à la maison puis entra. Une fois à l'intérieur, elle chercha le loup du regard puis fonça droit sur lui, le plaquant au mur d'un air sévère et elle le lança par la vitre.
-NON MAIS T'ES FOLLE?» Lorelei s'agitait dans tout les sens et tenta d'aller aider Deve mais la louve aux cheveux bleus l'en empêcha.
-Y t'as dis au moins c'qui c'est passer avant de venir te voir?» Asaka était vraiment furieuse, ce qui calma rapidement sa amie.
-Heu....non...mais avant tout calme toi ok?
-Après.
-Mais tu...
-APRÈS!

Elle sortie par la vitre et courrue après la loup qui venait de prendre la fuite a pied. Courant à quatre pattes, Asaka le ratrapa repidement et lui fit manger de la terre avant de frapper sa tête au sol plusieurs fois, de le retourner et de lui foutre un série de  coup de poing en pleine gueule. Le visage en sang, le loup tentait de se dégager mais la louve le maintenait solidement en place. Presque jovialement, Asaka rit en quelque sort de la gueule du loup.
-T'aurais dût t'enfuir en cmv, j't'aurais courue après plus longtemps» Changeant complètement de ton pour passer à la rage, elle continua« Veux-tu bien m'dire pourquoi t'as planter Solk de même? C'est quoi ton problème?
Le loup cracha du sang sur le sol avant de répondre;
-C'est toi mon problème. J'peux pas sortir avec une fille qui est servante, en plus que la boss est une timbré. T'es folle, bargeo, crazy, malade dans tête, mongole. T'es.....

Asaka le frappa durement puis le leva en l'air au dessus d'elle avant de le projeter sur le sol et de lui briser de le cou. Replaçant une mèche de cheveux, elle cracha sur le corps du loup puis retourna chez Lorelei pour lui expliquer la situation. Lorsque la louve orangée eue entendue l'histoire, son visage démontra une colère noir, puis elle quitta son amie et alla chercher le corps de Deve. La furry rouge retourna chez elle avant de voir la suite des événements. Solk avait déjà préparer le souper; un corps presque entier servit sur deux ailes fraichement arrachées du cadavre dans un sauce très épicé, en acompagnement quelques fruits et, malheureusement, du poisson. La louve blanche sourie à sa maîtresse lorsque cette dernière fronça les sourci face aux poissons.
-Maîtresse, vous aviez laisser une note disant que vous vouliez manger du poisson, malgré le gout et l'odeur répugnante.
{J'ai fait ça moi?}

La louve s'assie puis se fut le tour de sa vassal. Elles commencèrent à manger, Asaka en premier.
-Enium est pas là? En passant...Deve va te foutre la paix un bout de temps j'crois.
-Non maîtresse Asaka, il est partit travailler. Qu'est-ce que vous voulez dire?
-Rien...Ha..ouais c'est vrai qu'il a une vrai job lui.........il devrait arriver dans pas trop long à cette heure non?
-Oui. Maîtresse, dites... comment s'est dérouler votre histoire avec l'ange, sans être trop indiscrète.
-Boff....j'ai ramener le souper..c'est à peu près tout.
{À peu près tout!!!}
{Haaaaaaaaa, va chier. On l'a planté non? C'est le principale}

La porte s'ouvrit puis Enium entra et se dirigea vers la table à manger.
-Salut Solk, salut toi» Il se pencha et embrassa Asaka longement.«Sa va vous deux?
-Oui.
-Ouais.
-C'est quoi cette bête là?» questiona Enium visiblement intriguer par le souper.
-Bah...c'est le souper...Lucas, j'te présente Enium, Enium, Lucas.
-Maîtresse à ramener un ange comme souper.
-Asaka, t'as pas étée faire chier l'peuple au paradis quand même?
-Hey ho! C'est lui qui a commencer. Il avait juste à pas faire chier!
{De quoi tu parles? C'est toi qui...}
{T'as gueule}
» Coupa Asaka.

Après quelques minutes, au beau milieu du repas, le loup fit signe à Solk, sans que Asaka le voit, de les laisser seul. Cette dernière se leva et alla en cuisine préparer le déssert.
-Asaka, mon amour, qu'est-ce que tu penses du mariage?» La louve rouge s'étoufa avec le doigt qu'elle mangeait, le cracha sur la table et dévisagea son amoureux. « Nononononon, c'est pas ce que tu penses ok. J'te demande juste ton avis.
Calme et détendue de son naturel, elle lui répondit en se servant l'avant bras gauche.
-Perte d'argent et de temps pour faire absolument rien d'autant plus que le ...."mariage" change généralement une relation pour la faire planter arès un bout de temps, et là, c'est pas mal plus d'ostie d'gossage que d'autre chose. Pour?
-Savoir si t'étais de mon avis.
-Et?
-Tu l'es.» Il lui sourit et continua de manger la cuisse d'ange. Solk revint sous peu.

À peine avait-elle finie de souper que la louve Alpha sentie une odeur familière et, disons le, chiante. Elle soupira un bon coup et sortie dehors avant que l'individu vienne la voir à l'intérieur. Elle se dirigea dans son arrière cours et soupira de nouveau.
-Qu'est-ce que tu veux à soir?
-La même chose que tout les fois où l'on se rencontre, louve.
-Ma puissance?
-Hey oui.

Kyorô se tenais droite, sa faux à la main droit planter dans le sol. Elle semblait en pleine forme et même, plus forte que lors de leur dernière rencontre même si elle ne pouvait plus absorber les atouts de ses victimes.
-Ça me dérange pas de te foutre une râcler, mais pas ici. Choisie l'endroit que tu veux, j'm'en tape!
-Tu pourrais me prendre au sérieux tout de même, louve impolie.
-Haaaaaaaa, t'as gueule et dis moi où tu veux aller criss de salope que je puisse te foutre une voler et retourner chez nous me coucher! j'suis fatiguer merde!
-Ha, tant mieux, le combat n'en sera que plus court. Tu n'accepte toujours pas de te laisser faire à ce que je vois.
-Qu'est-ce que t'en penses hein?
-Ce que tu peux être impolie, un vrai animal sauvage!
-Tu te magnes le cul de trouver où tu veux que j'te criss mon poing sa gueule ou j'va m'coucher?
-C'est bon, c'est bon....ce que tu est impatiente.
{Je la hais, je la hais, je la hais, je la HAIS!!!}
-Tiens, viens me rejoindre sur Terre, dans les souterrain d'une station de métro déserte. Avec un peu de chance, tu n'y mourras pas avec trop de souffrance.
-C'que tu m'énerves! Bordel que j'ai hate d'en finir avec toi! Quelle ville tu veux, conasse?
-Tokyo, je t'attends.»

La Zaàrka disparue de la vue d'Asaka. La louve soupira profondément et sortie de sa cours pour se rendre au Passage, après quoi elle se téléporta dans une station de métro à Tokyo. Rapidement, une panique s'installa dans la foule lorsqu'une louve rouge apparue de nul part. Sans perdre de temps, elle chercha un plan de la station et trouva ce qu'elle cherchait, une ligne grise pointillée démontrant qu'elle était hors-service. Le métro arriva juste au moment où la furry s'apprettait à foutre le camp, puis une nouvelle horde de panique s'éleva parmis les humains qui venaient d'arriver. Tous se grouillaient  pour sortir du souterrain et fuir la bête, qui avait déja disparue de leur vue.

Asaka courraient sur les rails en direction de la ligne 426. Lorsqu'elle entendait un subway s'aprocher, elle sautait sur la track d'à coté et évitait par le fait même de se faire rentrer dedans. Après quelques temps, elle prie une embouchure qui la sépara de toutes les rams indésirables. La ligne 426 était sale, mal écrairée, cahoteuse et les rails manquaient par endroits. La furry ralentie la cadence pour se mettre à la marche rapide, puis à la marche et finalement elle cessa complètement de marcher. Elle était au terminus. Devant elle, le tunel s'arrêtait brusquement, à sa gauche, un mur rond, à sa droite, une cavitée assez grande pour acceuillir des centaines de personnes, quelque bancs sales et détruits, une bariquade de bois bloquant l'accès à l'extérieur et une créature ailées, une énorme faux à la main.

L'air était froid, l'atmosphère était tendue, aucun mouvement, rien. Puis, les deux ennemies firent face à leur opposente. Asaka fit apparaître sa guitare, Kyorô tenait sa faux bien en main. Les entitées ne bougèrent pas. Le temps passait très lentement. Une explosion se fit entendre au dessus de leur tête et elles foncèrent toutes deux vers l'autre. La furry fut la première à attaquer, elle balança un coup de guitare sur une poutre de béton. La créature dut se protéger le visage des éclats avec sa faux ce qui l'empêcha de voir son adversaire durant un bref instant, ce qui fut suffisant pour se mériter un coup de pied retourné, un coup de coude suivie du poing, d'une corde à linge à la hauteur du cou, d'une jambette et le tout, suivit d'un plaquage au sol surpuissant qui engendra une énorme dépression dans le béton sous le corps de l'être ailé qu'était Kyorô.

La furry s'empressa de se relever et lui flanqua plusieurs coup de pieds au visage avant de planter ses griffes dans le ventre de son adversaire et de la projeter au plafond avant de la laisser tomber au durement sol. La poussière retombant sur ses ailes noir et rouge, la Zaàrka se leva sans peine et sourie.
-C'est tout ce que tu sais faire?
Dans une colère noir, Asaka plaqua son ennemie contre une poutre, cette dernière céda et tomba sur les deux combatante.  La furry transperça le corps de son adversaire d'un coup de griffes et en profita pour lui arracher les trippes et lui briser quelques côtes. Kyorô ne grimaça même pas à la suite de cette attaque, au contraire, elle foutue un coup de poing à Asaka et lui cassa la gueule ainsi que quelques deux et deux canines que cette dernière recracha avant de continuer le combat, cette fois avec sa guitare. Elle balança un coup surpuissant dans se qui restait du ventre de sa victime à une vitesse tel que l'attaque fut inévitable. Kyorô défonça le mur et revint presque aussitôt planter sa faux dans l'épaule gauche d'Asaka avant de lui foutre un coup de pied et de planter le manche de son arme dans les poumons de la furry. Cette dernière sortie son Glock et tira sur la main de son attaquante.

La balle fit exploser presque la moitier de la main mais l'autre ne semblait toujours rien ressentir. La louve tira plusieurs coups au coeur, aux poumons, au cou et à la tête. Le corps criblé de balle tomba lourdement au sol. Asaka en rpofita pour recharcger son arme et de contempler les reste de ce qui avait son adversaire avant de cracher dans le trou où se trouvait autrefois un visage et de se retourner pour partir. Elle n'eue pas fait dix pas qu'une lame lui transperça le ventre par l'arrière.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×