-65.Problème planétaire

La louve se tenait là, au beau millieu de nul part sous une pluie battue par le vent. Elle tenta de faire apparaitre sa guitare, mais son stéréo apparut à sa place. La furry tenta de faire disparaitre ce dernier mais elle reçu une énorme décharge électrique et s'effondra au sol. Respirant par grande bouffé rapide et bruyante, elle serra les dents lorsqu'une autre décharge lui serra tout ses muscles. Bizarement, la furry se tint la jambe gauche à la hauteur de la cuisse. Il s'en suivit d'une autre déflagration électrique qui la fit hurler et d'un flash de lumière. Recroquevillée sur elle même, la louve baissa les yeux vers sa jambe. Des étincelles bleu et rouge en émanaient par centaines à la fois. Sa cuisse la faisait souffrir le martire. D'un geste brusque, Asaka releva le coté de sa jupe pour mieux voir sa cuisse. Ses yeux noir se plissèrent lorsqu'elle vit que son tsx était la source de sa douleur, des flash et des étincelles.
-Aaaaaaaaargh.....ssssssss....FUCK! C'EST QUOI L'PROB?

Un autre coup électrique fit contracter tout ses muscles, la recroquevillant sur elle même à un niveau qu'elle n'aurait jamais imaginer.
{FAIT QUELQUE CHOSE MEEEEEEEEERDE!!!}
Lentement, par geste saccadés, elle réussit à prendre l'anneau dans sa main. Sa fourrure lui brulait tout le long de sa cuisse, sa main tremblait énormément, une odeur de viande carbonisée était autour d'elle. Lorsqu'une décharge tendit tout ses muscles, l'anneau fut projeter en l'air avant de retomber dans le sol. Respirant difficilement, bruyement et rapidement la furry roula sur le dos et se laissa choir au sol, au gré des vent et de la pluie battante. Elle perdie conscience peu de temps après.

À son réveille, la pluie était toujours aussi forte et le vent avait monter en intensité. Ses yeux noirs redevinrent gris. Lentement, Asaka tourna sa tête vers le stéréo. Ce dernier avait disparue. Ses cheveux coller sur son visage, la furry se releva péniblement. Debout, se tenant en équiibre sur ses deux jambe de peine et de misère, la louve renvoya ses cheveux dans son dos et baissa le regard vers le sable fin. Cherchant du regard son tsx, la tête lui tourna et elle tomba sur le ventre, heurtant quelque chose de petit et dure de cacher sous le sable. Péniblement, Asaka glissa sa main dans le sable et en ressortie le petit anneau. Un sourrir aux lèvres, elle ria d'ironie avant de se tourner sur le coté.
-Tu parles....J'arrive pas à tuer un sale môme, et en plus j'me fait clancher par une salop'rie d'anneau d'merde!
{Parle pas...j'avais jamais eue aussi mal que ça de mes vies!}
-Criss de combat inutile en plus...» Asaka rit doucement et souffla le sable près de sa gueule.
{Je dirais pas ça moi, t'as quand même put apprendre quelque technique de combat et t'es plus forte...}
-Comment tu sais ça toi? T'as rien faites!» En colère contre elle même, toujours allongée au sol, battue par la pluie et le vent.
{Quand t'as jouer d'la guitare, tes vagues sonores étaient plus puissantes...}
Essoufler, Asaka murmura un "ta gueule ok?" qui en disait long sur son état.

Son anneau dans sa patte droite, la furry mit quelque temps à se relever. Une fois fait, elle décida de ne pas remettre son tsx par peur que son armure apparaisse seulement de moitier ou, encore pire, elle serait broyer par son cmv ou pire...La furry détrempée jusqu'aux os fit deux cent mètres et s'effondra au sol. Refermant ses yeux lentement, sa vue se troubla. Au moment au Asaka perdie conscience, son double prit la place. Les yeux d'un noir dément, elle se releva rapidement et continua sa marche d'un pas décidé.
-Repose toi, j'm'arrange avec le reste.
Avec le temps, la pluie cessa, puis le vent à son tour se calma. La nuit tomba et la température chuta.

La pleine lune dans le ciel n'éclarait que quelque peu cette vaste pleine. La louve marchait depuis plusieurs heures d'affilées et décida de s'arrêter quelques minutes. Elle en profita pour s'étirer et examiner son tsx qu'elle tenait toujours entre ses griffes.
{J'ai dut le briser quand je me suis téléporter hors du portail du gosse...}
La lune était si belle, percher là haut, dans le ciel qu'Asaka ne put retenir un hurlement. Après s'être exterioriser, elle se secoua et remarqua la quantitée faramineuse de poils qui tombaient sur le sable humide. Songeuse, elle passa sa patte dans ses cheveux et regarda tout ses cheveux qui flottait en l'air devant elle.
-Je...perds mes poils?
Quelque peu inquiète, elle fit un pas pour reprendre sa marche lorsqu'une convulsion la fit frissoner de tout son être. La furry se secoua la tête pour reprendre controle sur elle même et continua.

Après avoir marcher la nuit entière, nuit à subire l'assaut de pulsions qui lui faisait soit frissonner soit faire un mouvement des épaules complètement inutile et incontrolable et à voir ses poils tomber, le soleil se levait. Pendant que le soleil montait lentement dans le ciel, que la température augmente dramaticalement, que le sable se réchauffe les yeux d'Asaka revinrent à leur couleur normal tout en continuant de marcher au même rythme.
{Sa va? Profiter du repos?}
{Ouais, mais je sens que mon corps est super lourd, mes muscles me portent plus. J'crois que pour une fois, mon corps abandonne...}
{J'avais remarquer. Ça à commencer quelques heures après la première pulsion}

{Pulsion?} Au même moment, la louve ressentie une pulsion dans tout son être et frissonna {Ça?}
{Mouais...je sais pas pourquoi ça nous arrive, mais le plus inquiétant c'est la perte de poils..}

Asaka regarda sa fourrure, se secoua et regarda ses poils tombé au sol.
{Ça me dit rien de bon...Ça serait bien qu'on arrive au plus vite...}

Après de très longues heures, après avoir vue la nature ce modifier lentement passant du désert à la forêt, puis a la ville, Asaka finit par arriver chez elle. La porte s'ouvrie automatiquement devant elle et un énorme courrant d'air la poussa à entrer. La première chose que la louve vit fut les poils blancs et les noirs, partout sur le sol.
-Bienvenue. Pardonnez le courant d'air, mais j'évacu tout vos poils perdus.» dit une voix résonnant dans toute la maison.
-J'devine ouais...Dyz...tu peux me dire pourquoi on perds tous nos poils?
-Très simple, vous muer.  Ce sera l'été bientôt.

La louve soupira de bonneur. Savoir que sa perte de poils n'était rien de grave lui enleva un poids sur les épaules. Une question lui vint en tête aussitôt;
-Si l'été arrive, la cannicule qu'on à eue il y a un bout de temps...
-Canicule d'hivers madame Asaka.
-Maitresse!» S'écria Solk en entrant dans la pièce.« Je suis heureuse de vous voir, je commençait à m'inquiétée. Vous allez bien?
-HEY! Solk! Ouais, disons que j'ai eue un problème innatendu...Je suis en un morceau, c'est le principal... Quoi de neuf ici?
Asaka s'assie sur le divant au salon. Sa dissiple vint la rejoindre immédiatement.
-He bien pour tout dire, Enium et moi se portons bien...mais nous commençons à avoir terriblement faim, et nous étions inquièt de votre état.
-Si vous avez faim...suffit d'manger!  Inquietes toi pas, ça va toujours bien aller pour moi.
-Si seulement ce que vous dites était si simple. Maîtresse Asaka, nous n'avons plus d'argent, la maison sera bientôt mise en vente, Enium ne travail plus...tout dérape...
-Non mais fuck! Il est où lui?
-Dans l'arrière cour, il profite du soleil, mais avant, je vous en prie, écoutez moi.

Asaka se leva, mais fut prise d'une pulsion et se laissa choir sur le divan, sentant son corps trop lourd pour elle.
-Vas-y, explique.
-Nous sommes dans un déficit monétaire, la planète entière est dans une mauvaise pente.
-De?
-Maîtresse, la majoritée des Cannidés ont perdus leurs emploies et les quelques rare l'ayan toujours ne font pas assez de capitaux pour se nourrir. Les prix de cessent d'augmenter et les salaires de descendre.
-Pourquoi vous êtes pas allez sur Terre, faucher quelques humains comme bouffe et braquer des banques pour le pognon?
-Personne n'est autoriser à sortir de la ville, et encore moins de la planète.
-Enium est suffisemment fort, il aurait très bien pu planter n'importe sécurité.
-Oui, sans doute, mais il est dépressif depuis quelques temps.
-Bâtard! Tout va vraiment tout croche!
-Maîtresse, vous devriez allez le voir.

Sachant que sa dissiple parlait de son amoureux, Asaka tenta de se lever mais en fut incapable.
-Solk...» La louve Alpha soupira« J'suis bien trop fatiguer...mon corps ne bouge plus...du tout...et j'ai des pulsions tout le temps...merde, c'est chiant!
La louve blanche se leva et sortie rapidement dehors, vers l'arrière de la maison. Cinq secondes plutard un Enium tout heureux entra dans la pièce, serra puis embrassa Asaka longuement.
-Ce que je suis content de te voir!» S'exclama Enium.«J'm'ennuiais de toi, ton odeur, ton corps...
-Mes seins!» Rigola Asaka
-Niaise pas, sérieusement, j'm'ennuyais vraiment de toi!
-Moi aussi. Approche que j't'embrasse mon loup!» Enium lui sourit et l'embrassa vivement.
-Hey...j'y penses...comment t'es arrivée ici? Tout est bouqué partout...personne sort de la planète...

À ces mots, la louve se rendit compte qu'elle tenait toujours son TSX dans sa main. Le loup noir le remarqua et ne put retenir une ses questions.
-Qu'est-ce qu'il y a? Pourquoi tu l'as enlever? Qu'est-ce que...
-Calme toi avant!» Coupa la furry« J't'ai jamais vue comme ça...» Elle soupira et continua« Cette putain d'anneau d'merde à planter... J'ai voulue arrivée par le Passage, comme d'hab et j'me suis retrouver dans le désert de Rant...j's'rais venue en cmv... mais c'est le stéréo qui a apparue...Après ça...» Asaka eue une pulsion qui la fit frissoner «après ça j'ai eue peur et je l'ai enlever...j'peux plus aller nul part, ni me servir de ma guitar et encore moins bouger...mon corps réponds plus...
-T'es trop fatiguer, ça se voit dans ton visage...
-Ouais je sais bien...mais je crève de faim et j'ai vraiment pas envie de perdre mon temps à "guérrir"
-J'vais chercher Solk, elle connais peut-être quelque chose...
-Pour? Sur? De quoi? J'en ai manquée un bout là...
-Pendant que t'étais partie, elle a lu pas mal de livres virtuel sur la médecine avec des plantes ou je sais pas trop...
-Pour quoi faire?
-Pour toi! Au nombre de fois où tu manges une volée.... Ça va être pratique!
-Mouais...on peut pas dire que je fais super attention à mon corps...
-Bah voyons! C'pour ça qu'j'taime mon amour! Bon j'y vas et j'reviens.

Enium sortie quelques secondes puis revint avec la dissiple d'Asaka. Solk demanda au loup d'aller porter Asaka dans le bain pendant qu'elle préparerait quelque chose que la furry rouge ne comprit pas. Enium la placa et sortit. Une fois dans la baignoire, la louve Alpha soupira et se gratta les oreils en les frottant au mur.
{J'en ai marre qu'on s'occupe de moi comme d'un enfant...}
{Ouais bah si tu te donnais des chances pour ne pas te mettre a bout comme ça, personne serait obliger de te traiter comme ça...}

Asaka soupira de nouveau et regarda le plafond.
-Au moins...ça prouve que j'existe vraiment....» murmura-t-elle.
{Ça s'en vien philosophique ton affaire...}
La furry sourria bêtement et murmura un "t'as gueule" moqueur.

-C'est quand même bien être louve... tu peux...bah...t'as un flaire super efficace...t'entends tout superbien...les griffes...les crocs...la forrure..la classe!
{Non mais la ferme....}
{Toi la ferme! Minute...Pourquoi j'parle plus?}

-Parce que t'es chiante! Voilà pourquoi! T'as gueule et repose toi merde!
{Comment t'as fait pour...Saloperie de tsx!}
{Hey oui,sans ton joujou, je peux prendre TA place quand JE veux! Mais t'inquiètes, je resterai sage...}
{J'te hais, tu l'sais ça?}
{Arrètes tu m'fais rire!}

La porte s'ouvrit et Solk entra dans la pièce portant un bol qu'elle déposa au sol. La louve blanche s'agenouilla, prit le bol et mit tout son contenu sur le corps de sa maîtresse avant d'ouvrir l'eau chaude et de laisser couler l'eau.
-Ou t'as trouver ses fleurs?
-Maîtresse?» Solk avait remarquer les yeux noir et la différence dans le ton de la voix de sa dominante.
-T'inquiètes, ça va. Où t'as trouver toutes ces fleurs?
-Dans l'arrière cours, depuis votre départ, j'ai commencer à en faire pousser un peu. Y a-t-il un problème?
-Seulement s'il y en pas que je puisse manger.» La furry souria à sa dissiple qui le lui rendit aussitôt.
-Bien sûr qu'il y en a pour manger, mais il n'y en pas pas énormément... c'est d'ailleur seulement de cela que nous subsistons...
-J'en ai pour longtemps clouer dans le bain?
-Quelques heures maîtresse. Reposez-vous, vous en avez besoin.
Solk se leva et sortit, avec elle une boursque de vent entra dans la pièce, preuve que Dyz tentait toujours d'enlevez les poils de tout le monde. Asaka se détendie et cessa complètement de penser.

Comme l'avait dit Solk, il fallue attendre quelques heures avant que la furry détendue finisse par bouger ses bras. Dès lors, elle ne cessa de remuer l'eau, les plante et les poils dans le bain avec des geste très lent et fluides. Plusieurs minutes plustard, sentant ses forces lui revenir, la furry tenta de bouger ses jambes. Elle fue heureuse de voir que son corps lui répondait et ne lui faisait plus mal. Ses yeux revinrent gris puis elle sortie du bain, secoua sa fourrure et sortie s'étirant le dos.
-OK, Alors, on va se chercher un peu d'argent?» Asaka parlait fort, elle semblait très sure d'elle, confiante.
-Mais on peu pas...» Répliqua Enium
-M'en va m'gêner tiens!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×