-69.Une de moins

-Est-ce que tu brailles parce que tu viens de faire la pire chose de ta vie, parce que j't'y ai obliger, parce que tu me déteste ou a cause de ce que ton humain t'as répondu?» Asaka semblait vraiment se foutre des sentiments de sa sbire.
Solk finit par arrêter de pleurer, elle continua toutefois de sanglotter. Enium, qui ne voulait pas savoir leur sujet de conversation, entra à l'intérieur.
-Bon, alors, qu'est-ce qu'il t'as répondu?
Entre deux sanglots, la furry blanche répondit à sa dominante.
-Il...Il m'aime toujours...
Asaka soupira et s'assit à coté de Solk. Elle la prit doucement dans ses bras et lui murmura;
-Bon, je suppose que j'ai pas trop le choix.» Solk cessa presque complètement de sanglotter« J'vais t'dire pourquoi j't'ai envoyer faire ça. La raison première, c'est pour t'apprendre à controler ton affection et j'crois que t'as retenue la leçon, non?

Solk fit un signe de tête tout en essuyant ses larmes.
-Bon, c'est ça de fait. La deuxième raison, c'est pour te tester. Personnellement, si quelqu'un m'aurait obliger à faire du mal à Enium j'm'aurais sauver oubien j'aurais tuer la personne qui aurait voulut que je fasses du mal à mon amoureux. Toi t'as fait ce que je t'ai demander, et c'est ce que je voulais. La troisième raison, c'est pour voir si il t'aimait vraiment ton humain. Maintenant que c'est confirmer...» La louve rouge soupira profondément« je suppose que je peux pas te séparer de lui.
Solk bondit en l'air, elle sautait de joie, ce qui fit sourrire Asaka.
-Alors...bah...retourne le voir, dit lui que...qu'il va être un loup, que tu t'excuse et que...t'avais pas le choix. Mais il reste sur Terre ton gars! Je veux pas le voir tant que c'est pas un loup! À et tant qu'à y être, va dans un zoo ou je sais pas où, mais ramène moi un vrai loup. Vivant, c'est très important. Dernière chose, ton gars, il va faire ce que je lui dit. J'lui demande pas d'être mon esc...élève, mais pour quelques temps, je veux qu'il fasses ce que je lui dit, seulement pour quelques temps.

*****

Solk prit sa maîtresse dans ses bras, lui dit plusieurs fois merci et se téléporta aussitôt, espérant ne pas apparaître trop loin de la vieille baraque de Thomas. {Merci maîtresse, vous ne saurez pas déçue.}

******

Asaka soupira, puis entra dans sa maison.
{J'espère que j'vais pas trop le regretter}
La louve fit apparaître sa guitare et s'assie dans le salon pour jouer quelques morceaux. Après quelques moments, elle décida d'aller se baigner. Elle laissa sa guitare dans le salon et sortie dans son arrière cour, cherchant dans sa mémoir un endroit où elle pourrait se baigner, mais, après quelques minutes infructeuses, elle se résigna à regarder la carte holographique de son armure pour trouver un point d'eau tout près. À peine eue-t-elle commencer à chercher, qu'elle trouva ce qu'elle cherchait. Toujours dans son armure, elle sortit de la maison, puis, roulant à toute allure, elle se dirigea vers un petit village, à l'ouest de la ville.

Plusieurs minutes après avoir dépassée le petit village, elle trouva ce qu'elle cherchait. La furry s'arrêta près de l'eau et se débarassa de son armure. Après s'être assurer de ne pas se faire voir des autres Cannidés d'une manière X, elle commença à se dévêtir. Elle fut bloquée dans sa lancée lorsqu'un être ailé apparue devant elle.
-PUTAIN D'MERDE! Tu as le don de venir me faire chier au moment où j'ai le plus besoin de me détendre!
-Saches, petite louve, qu'il n'y a jamais de moment de détendre avec moi. Acceptes-tu de me laisser tes pouvoirs?
-COMPTES-Y MÊME PAS, SALOPE!
Kyorô, l'air contrariée, descendie en piquer vers Asaka. Cette dernière tenta de faire apparaître sa guitare, mais se fut peine perdue. Son elle aurait dut la faire disparaître au lieu de simplement la laisser à la maison. Lorsque la Zaàrka fut à quelques mètres d'elle, la furry trouva un plan très efficace et rapide. Kyorô planta la lame de son énorme faux dans l'épaule de la louve, dont les yeux venaient de changer de couleur, passant du gris au noir. La lame traversa tout le corps en hauteur avant de stoper net dans le fémur de la furry. Cette dernière grimaça de douleur et flanqua un coup de griffes de la gauche à son adversaire. Durant cette attaque, elle prit la faux de la main droite et tira dessus pour la sortir de son corps. Kyorô fut envoyer un peu à l'écart, ce qui donna le temps aux plaies d'Asaka de se refermer.

Boitant, la louve s'élança dans les airs, vers la Zaàrka et planta ses crocs dans la gorge de cette dernière. Les deux combatantes tombèrent dans l'eau du lac. Asaka brisa la nuque de la démone ailé, profitant ce court lapse de temps pour planter la faux aux endroits désignées par les signes sur le corps de Kyorô, tout en gardant sa gueule sur le coup de son adversaire et en nageant pour éviter de se noyer. La démone se réveilla dans un cri de stupeur, de colère, de douleur et de haine, mais fut rapidement calmée lorsqu'Asaka lui brisa le cou de nouveau, continuant sa besogne par la suite. Lorsqu'il ne lui manqua  qu'un symbole a percer, elle nagea vers la rive, tout en gardant une très forte pression sur le coup da la Zaàrka. Une fois arrivée sur le sable fin, Asaka relacha le cou de Kyorô, mais planta deux griffes dans la poitrine de cette dernière, pour éviter qu'elle s'échappe. À son réveille, la démone vue que tout était finie.
-Alors saloppe, c'est qui qui gagne finallement?» Asaka avait placée la pointe de la faux sur le derniers symboles restant a "crever", symbole situer sur la poitrine de sa victime.
-T'en...auras...pas le cran!» Réussit a dire Kyorô entre quelques spasmes de douleur.

Asaka s'en donna à coeur joie. Elle planta la faux très, très lentement dans la poitrine de son adversaire de longue date. Un cri strident démontrant une douleur atroce perca les oreils fines de la louve, mais cette dernière était trop heureuse de la morte du démon pour se préocupper de ses propres douleurs. Après une longue minute de torture intense, Asaka se releva, laissant la faux dans la poitrine de Kyorô. La tête haute, le dos droit, les cheveux et la fourrure au vent, l'air victorieux et amcabre au visage, elle observa la défunte.
-Sale gârce! Je t'avais prévenue! T'avais qu'à pas me chercher! Saloppe!
Remarquant que la combinaison se "cicatrisait", Asaka déchanta rapidement. Elle prit l'arme d'un mouvement vif et coupa la tête de la démone. Puis, elle planta la faux dans le sol avant de botter la tête dans le lac et d'observer la combinaison très attentivement, pendant que ses yeux revenaient gris. Après quelques secondes, elle observa ses propres fringues minutieusement.
«{J'suis due pour changer de linge moi}»
{Tu va abandonnée ton style rock?}
{Criss, j'suis certaine que je serais pas mal plus sexy avec ça sur le dos}
{En plus, sa irait bien avec ma nouvelle aquisition}


Sans se presser, elle continua où elle s'était arrêtez plutôt avant de se faire interrompre. Elle enleva la totalité de ses vêtements, tout ses bijoux. Tout. Puis, en prenant tout son temps, elle enleva les bottes blanches du corps de Kyorô et les enfila. Elle se sentie très confortable et décida de ne pas s'arrêtez là, sentant une douce puissance chaude émané de ses nouvelles bottes, laissant ses griffes antérieurs libres. Asaka s'acroupie et retira le maillot complet de Kyorô. Se faisant, elle remarquà que les symbôles roses sur les bottes tournaient au bleus. La furry  rouge ne s'en préocupa aucunement malgré son double lui conseillant de retirer ses bottes de malheurs. Elle était carrément controlée, par qui? Comment? Dans quel but? Elle ne le savait pas, mais elle savait qu'elle devait  enfiler l'attiraile de son ancienne avdersaire. Sans hésitée, elle enfila le monokini, sentant une chaleur réconfortante l'envahire. Aussitôt, les signes roses devinrent bleus. Asaka se crispa de douleur quelques secondes plutards. Sur sans hanches, vers l'intérieurs, était apparuent les même signes que portaient toujours Kyorô, mais ces derniers étaient bleus. Hypnotisée par les pouvoirs des habits de la démone, elle se pressa d'enfiler les longs gants blancs, lui couvrant presque tout le bras. Aussotôt, elle s'écrasa au sol. Ses épaules lui faisant souffrir le martir. Après une longue minute, elle se releva et découvrie ses épaules, nouvellement marquer des même symbôles que portaient la Zaàrka, mais en bleu.

Asaka sentait toute sa puissance se décuplé. Ses muscles vibraient sous sa fourrure. Tout son être bouillait d'un surplus de puissance jusqu'à ce jour inégalé. Il lui fallut quelques secondes avant de revenir à la normale. Une fois les pieds sur terre...skyte, elle réalisa son erreur et hurla a plein poumon. Après quoi elle se questionna à haute voix.
-Pourquoi j'ai fait ça....c'est comme si j'était controlée....est-ce que je suis une Zaàrka? Il fallait simplement que je la bute et lui vole ses fringues? Est-ce que je suis aussi vulnérable qu'elle? Je vais devoir me téléporter? Des ailes vont me pousser?
{T'AS GUEULE!!!!!!}» lui hurla une voix dans sa tête avant qu'un ora vert foncer apparaisse devant ses yeux.
-Tu as tuer Kyorô. Tant mieux pour toi. Tu nous a débarasser d'elle, nous t'offrons une partie infime des pouvoirs des Zaàrka.» Exprima la vapeur verte.
-Je suis devenue une Zaàrka? » Questionna la louve, craignant la réponse.
-En aucun cas tu mérite tel pouvoir. Avant que tu demande, non, tu n'auras aucunes ailes. Nous t'avons forcer à prendre les habits Zaàkien de Kyorô pour te remercier. Profite bien de ses pouvoirs.
-Quels pouvoirs?
-Nous te laissons le droit de te téléporter, de controler la faux Zaàrkienne de Nébuskruss et de déroper les pouvoirs d'autruies.
-J'ai deux questions, elle était pas à elle la faux? Et aussi, je suis obliger de tuer pour voler les pouvoirs de quelqu'un?
 -Pourquoi crois-tu qu'elle avait étée chassée de son peuple?
{J'me rapelle pas avoir étée au courant qu'elle avait étée chassée...bah...tant pis pour elle!}
-Non, tu peux prendre la force d'un autre individu d'une autre méthode, en versant son sang dans le tient.
-Il va rester en vie?
-Oui, mais il connaîtra ta plus grande faîblesse.
-Planté la faux dans ses signes?
-Seule toit connait ta plus grande faiblesse» laissa l'aura verte avant de disparaître.

Sans perdre une seconde, elle prit la faux et la planta dans son épaule. Elle fue soulagée de ne pas souffrire....plus que la normale.
{Alors c'est pas ma faiblesse}
Aussitôt la faux sortie de son épaule, sa plaie se referma entièrement. Un courant chaud tournoyant à l'endroit où avait étée la plaie. Ce n'est qu'à se moment que la louve arriva à traduire ses symboles. Sur ses épaules étaient marqué puissance, sur ses cuisses était inscrit force,  sur ses seins était marquer Zaàrkienne. Sur ses bras et ses jambes étaient inscrit invisible. Les symboles sur ses mains signifiait individu. Ceux sur ses pieds paires. Intriguée, elle chercha des réponses à cette suite de mots sur la faux. Un message y était maintenant visible, alors qu'auparavent, la louve n'aurait vu que symboles indéchifrables. Asaka déchifra Toi, Zaàrkienne, saches que ta force est limitée. Qu'un individu sera toujours invisible au vu d'un groupe et que ta force n'est réelle qu'uni à celles de tes paires.
-Woa, c'est très...poétique et bien dit....et convainquant.

Après s'être convainque que ses nouveaux pouvoirs ainsi que sa nouvelle "forme" était de bonnes choses, Asaka reprit son tsx et le glissa dans ses cheveux, de manière à le cacher. La furry fit appel à son armure et retourna rapidement chez elle. Elle avait plus important à faire que se baigner. L'heure n'était pas à la détente, surtout que tout commençait à tourner rond pour elle. Une fois rendue chez elle, la furry dans ses vêtements blanc entra normalement dans sa demeure. Elle vit aussitôt sa dissiple en train flatter un loup, dans la cuisine. Dès que Solk vit sa maîtresse nouvellement habillée, elle laissa tombée le loup au sol.
-Maîtresse.....est-ce bien vous?
-Ouais...
-Qu'avez-vous f...
-J'ai plantée cette sale pute de Kyorô et j'ai pas pu me retenir, il falait que je lui pique son linge.» Asaka semblait presser. Son ton était rapide es ses mots défilait rapidment« Ça value la peine, je suis bien plus forte.
-Et tous ces symboles sur votre corps?
-Laisse faire ça. T'as trouver un loup, parfait. Maintenant retourne au plus sacrant sur Terre et va me dégoter des plans.
-Des plans maîtresse?
-Des plans architecturaux de monuments d'états-majors.
-Mais de ...

Asaka fit une signe bien précis indiquant à sa sbire de qu'elle planète elle parlait. Solk aquiesta et se dirigea vers la sortit. L'Alpha barra la route de son élève.
-Tu ordoneras à ton humain de chercher pour des rassemblements de la plus haute importance pour les importants dirigeants de la planète.
-Oui maîtresse.
-Aller, grouilles-toi...Prends ma guitare avec toi, je te la donne. Fais-en bon usage et, sers-toi s'en pour te frayer un chemin au Passage.
-Mais maîtresse...
-Tu discutes pas. Tu la prends, c'est un cadeaux. Maintenant, grouille tes pattes et décriss d'ICI!
-Oui.

Solk se dépècha de prendre la guitare de sa maîtresse, inventa une formule en moins de deux et la fit disparaitre avec de sortir de la maison à la hâte. Pendat qu'Asaka elle, prit le loup pure dans ses mains et...reçue un appel.
-Asaka?
-Qu'est-ce qu'il y a Soudas?
-Le sérum est presque prêt. Ça va être à boire. Mais j'ai un problème avec les molécules de dixh....
-J'veux pas savoir! J'm'en viens chez toi.
-Quoi? Là?

La furry rouge termina la conversation et tenta son nouveau pouvoir de téléportation.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site